Retranscription Manuscrite Intégrale

(Accompagnée de textes* et Compléments de Recherches*)

Réalisée par : Catherine Gros

« Le GCDMQ du : 9 au 16 Mai  2022 »

« Les Soins de : « Guérison Christique Diamantaire et Massage Quantique »
« La Retranscription Manuscrite Intégrale »
Du 9 Mai et Conférence du 10 Mai 2022

Avec Raphaël, les 18 chirurgiens, Michaël, Uriel, Aniel, La Shékinah, Métatron, Philae, le Christ et Marie

Les Remerciements infinis à « Catherine Gros » pour cette Œuvre :

Vous pouvez entendre les Podcasts du : 9 et 10 Mai 2022 sur
le site Web de la Fondation avec le lien suivant :
https://soulhealersfoundation.com/les-medias/les-podcasts/

LUC – La Fusion froide : Nettoyer la lumière incréée infondée dans le corps physique lorsqu’il y a eu des tensions ou trop de pensées négatives dans le principe de dire « je n’y arrive pas », « je suis épuisée », etc. Ça induit automatiquement une forme de négation et ça inverse le processus atomique et subatomique dans le corps physique au niveau de la Lumière. Donc ça génère une lumière qui va vers le sombre. Elle peut être grise etc. Il y a 3 grands niveaux : un voile gris au-dessus du coronal, comme ça peut aller jusqu’à une nappe de pétrole, une étanchéité complète à la perception de la Conscience et à la canalisation.

– Ça passe dans le sang et le coeur et ça informe tout le système sympathique et parasympathique ; il y a une négation.

– La cristallisation et majoritairement les 1ères cristallisations se font dans les nadis, c’est à dire les sous chakras et les chakras font qu’il y a une rotation qui n’est pas nominale, et donc les champs énergétiques sont affaiblis tout simplement.

Donc, si vous sentez un froid intérieur, ne vous étonnez pas, c’est la phase de nettoyage

… Les Énergies Mariales : C’est la fusion du Christ et de Marie (Madeleine). C’est pour rétablir la Conscience de l’Être, afin que le Féminin et le Masculin ne soient plus détachés mais Unis. C’est l’Unipolarité

… Depuis quelques décennies tout le monde parle de : La Mission.

La Mission : Le principe de la mission n’existe pas. Lorsque l’on vient dans l’incarnation on vient avec une intention, pas avec une mission – même le Christ n’est pas venu dans cette incarnation pour une Mission, il n’a jamais été missionné pour accompagner l’humanité. Il a pris la responsabilité avec ce message de Conscience et d’Amour parce qu’il a réalisé le chemin de conscience de transmettre un message de Présence à la vie dans une époque. Bien évidemment il n’est pas né par hasard. Il n’y a aucun hasard dans les naissances, dans les pays, dans les types de corps, dans les situations, géographiques, géopolitiques, tout concourt sans exception à ce qu’une Âme puisse expérimenter un certain nombre de champs expérienciels afin de la ramener à la Conscience de l’Être, c’est à dire à l’Amour de soi. Mais la Conscience de l’Être se rétablit par la perte d’identification. C’est : « je ne me nomme pas untel, « je ne prénomme pas untel », « je suis née de tels parents, dans tels lieux » ( c’est une situation géographique). Mais l’Être que nous sommes et tous ici , et tous les Êtres vivants dans ce monde, avant toute chose sont des Âmes incorporées. Donc c’est l’essentiel…

… Je vais revenir sur cette perte d’identification qui est fondamentale. La Conscience, la Source n’a pas besoin de s’identifier. Elle EST. Et puisque nous sommes issus de la Source, nous n’avons pas besoin d’identification. Maintenant, tout le côté social et sociétal, tout le côté des Êtres qui nous ont accueillis, qu’ils soient F ou M, tout le système dans l’incarnation afin de préserver une forme de pouvoir sociétal, induit automatiquement une identification. Il y a une vraie coupure de Conscience, il y a une vraie perte de Présence. C’est pour ça que j’ai évoqué dans différentes conférences la différence entre la Parole et le Langage Conscient*(dans les Médias sur le site Web de la Fondation  : soulhealersfoundation.com « l’Atelier évolutif » du : 2 Février 2022 et « la Conférence de Breitenbach » du : 14 Septembre 2019)  Les mots justes, c’est comme l’action juste, la création. Tout ça fait partie du mouvement, de la Source, nous-mêmes, nous tous sans exception…

… Et donc je reviens à la notion de Mission. La mission, ça n’existe pas. Le champ potentiel, ça ne veut pas dire qu’il va être réalisé, c’est une intention. Il suffit qu’il y ait quelques rencontres ou quelques événements et le champ potentiel, qui était initialement prévu, ne se réalise pas. Soit parce que l’Âme n’est pas prête, ou simplement parce que l’Âme s’est laissée embarquée dans des champs potentiels qui ne l’ont pas déviée de son champ de conscience initial expérienciel, mais parce que soit, elle a senti ou elle a fait un choix ou pris une décision et elle bifurque sur une autre ligne de temps que prévu. Mais il n’y a aucun drame parce que quoiqu’il advienne, dans une seule et même existence, elle peut revenir dans la Présence de l’Être. Ou il y a des Âmes qui s’échappent complètement de ce champ expérienciel « prévu ». Même tous les grands Êtres qui ont initié sur terre les grandes philosophies : Tesla, Lao Tseu , on peut parler dans l’actualité d’Elon Musk (c’est un Archange de 49 ème niveau. Il est venu apporter la communication inter-planètes, mais le système même qu’il  essaie de mettre en place : Starlink (système d’internet par satellite) qui porte le nom de connexion des étoiles, c’est quand même singulier, il est venu là pour apporter un système de communication mondiale dans les niveaux technologiques que l’on connait aujourd’hui et qui sont en pleine évolution et grands changements. Et tous ces Êtres sont venus avec un potentiel et vous êtes venus avec un potentiel…

… Je tenais à partager ça avec vous parce qu’il y a tant d’Âmes qui essaient de se rattacher à la croyance d’une mission, ce qui fait qu’ils s’oublient eux-mêmes parce qu’ils ne voient plus que la mission. Et tant qu’il y a cette dichotomie intérieure cela empêche la Création instant TLa Création instant T, c’est ce que vous Sentez – pas ce que vous ressentez – Souvenez -vous que émotion et sentiment gouvernent l’empathie émotionnelle réactionnelle. Si vous êtes dans le Senti, vous sentez que c’est juste pour vous, quel que soit ce que vous souhaitez réaliser. Et si c’est juste, surtout ne partez plus dans l’analyse de ce que vous Sentez. Essayez de rester dans le Senti – souvenez-vous, la Respiration Consciente sur le thymus, les mains croisées vous permettent de lâcher le mental afin de revenir au thymus et le thymus est connecté au coeur. Et donc, en rétablissant la respiration consciente, le mental diminue, et vous vous posez d’un seul coup dans le senti et le senti, c’est pas le vôtre, c’est parce que simplement vous rentrez en communion. Et en rentrant en communion, vous êtes connecté au Tout, tout simplement. Donc demain matin ou en fin d’après-midi on ira faire au soleil de la Respiration Consciente et le rétablissement de la « Croix de l’Accueil ». *(dans les Médias sur le site Web de la Fondation : soulhealersfoundation.com « l’Atelier évolutif » du : 2 Février 2022 avec Arnaud Malher,  pour que vous l’ayez à disposition, que vous puissiez voir le film autant de fois que vous le souhaitez, aussi.)… 12 : 00

… Concernant les soins, vous avez de l’eau, buvez, ça c’est essentiel pendant tous les soins. Si vous avez besoin de sortir, d’aller aux toilettes, si vous sentez que vous avez besoin de sortir même quelques minutes, au soleil, que vous souhaitez revenir. Vous faites comme vous le sentez, ça oeuvre sur vous, ça a déjà œuvré sur vous avant que vous veniez, beaucoup l’ont senti…

… On verra vers 5 h pour réaliser Les Témoignages, parce que à chaque fois il y a des Vécus Expérimentés si puissants, qu’ils sont – et je vais utiliser un mot duel- enseignants pour chaque Âme, sans compter ce qui est transmis pour chaque Âme qui est aussi une transmission et un partage et un échange qui est fondamental ; puisque même avec ce film qui est tourné, ça va permettre à beaucoup d’Âmes d’entendre et pas d’écouter. Et c’est ça qui va changer, et c’est ça qui va amener les Âmes à prendre conscience que nous sommes dans l’incarnation, et l’incarnation est un temps extrêmement court et le seul principe – pour revenir avec ce mot : mission, le principe est de rétablir la Conscience de l’Être dans l’Incarnation car le corps est Lumière, le corps est Présence…

… Allongez-vous paisiblement, respirez : inspirez par le nez, expirez par la bouche, détendez-vous complètement, laissez-vous aller… Je suis présent, si je vois qu’il y a des réactions ou si vous avez besoin, je viendrai vous voir individuellement et s’il y a besoin de vous apaiser je serai présent. Respirez profondément… 16 : 02

LUC – Vous avez senti beaucoup de choses, j’ai vu aussi beaucoup de choses sur chacun d’entre vous. Je suis absolument ravi que ça puisse œuvrer et qu’à votre tour, ou que ce soit auprès de vos proches, ou que ce soit auprès de vos amis, vous puissiez participer à l’Éveil des Consciences, c’est essentiel. On est dans une époque et une transition si magistrale pour l’humanité, qu’il est fondamental de partager, aux Âmes, bien évidemment qui entendent, dans la mesure du possible. Donc permettez-vous d’échanger, de partager sur les sentis, qui ont été vécu, qui ont été expérimenté, pour vous permettre aussi de témoigner à votre tour car chaque électron, chaque atome de l’Univers participe et la Création, et vous en êtes et nous sommes chacun, chacun de nous est un atome qui participe à l’univers, tout simplement. Donc plus les atomes sont vibrants dans l’univers, et la création, plus les cellules pétilles car c’est une participation consciente. Donc nous allons commencer par Anne pour le témoignage. Et s’il y a des informations à transmettre, elles seront présentes.  

1 – Anne

A – Ça a commencé avec la poitrine qui se soulevait comme si ça s’ouvrait et que le coeur s’ouvrait. Et ensuite comme une lumière blanche qui est descendue comme ça et en même temps c’est comme si, il y avait de ce côté-là et c’était leur robes qui descendaient et de la lumière en même temps. C’était le Christ et Marie. Et ensuite il y a eu des respirations, des énergies qui circulaient d’un côté et de l’autre, comme ça, au niveau de la gorge, du Coeur, et j’avais encore une fois ce besoin – ça m’est arrivé de nombreuses fois – de m’extirper et je me suis dit « mince, il y a les caméras, je ne vais pas encore me mettre debout, bouger, voilà. »

LUC – Vive la Naturalité  !

– Et donc je suis restée calme pendant un moment et c’est peut-être à ce moment-là que la Lumière est venue avec le Christ et Marie et puis finalement j’ai laissé faire et je me suis mis debout facilement.

LUC – Souhaites-tu que j’explique « Les Énergies Mariales » 

– Si des personnes ont besoin de les entendre oui.

LUC – C’est une participation infinie. « Les Énergies Mariales » : Alors, les Énergies du Christ lorsqu’il est dans sa réalité est une énergie bleuté avec, on va dire, des picots blancs de Lumière Adamantine. Lorsque Marie est présente ce sont les énergies Or, et les énergies Or sont fluctuantes avec des touches de couleurs, comme une sorte de lumière caléidoscopique. Et lorsque le Christ et Marie fusionnent, le Christ devient Or, et l’Énergie Mariale c’est l’énergie du Christ et de Marie qui fusionnent. Mais il arrive parfois que le Christ et Marie – ça m’est déjà arrivé  d’avoir Marie à gauche ou le Christ à droite ou inversement en fonction des Âmes. Et le Christ, il y a les énergies or côté droit, les énergies du Christ bleues et lumières adamantines blanches etc. Il y a une, deux passes d’énergies avant qu’il y ait la Lumière Blanche Adamantine qui fusionne les deux énergies. S’il y a la Lumière blanche. Il y a Métatron qui demande à s’exprimer (silence) « Très bien. »

Je transmets : Métatron dit que « la Lumière Adamantine, c’est à dire la Lumière blanche est pure ». Donc là aussi c’est comme la conversation que nous avons eu sur les « chambres à tachyons » Lorsque la Lumière est pure, elle ne peut pas être administrée complètement puisqu’il y a une mise à niveau des corps physiques – c’est tellement puissant que ça peut aller jusque dans les mémoires osseuses. Car les Mémoires Osseuses  sont les plus profondes et la Lumière Adamantine peut traiter les mémoires osseuses. Je t’en prie…

– Et je me sentais le coeur vaste et à un moment ça me disait : « je repensais à une méditation où je me suis vue avec la coupe, là, et là ça me disait: « tu es une coupe qui reçoit », je n’ai pas trop osée demandé quoi.

LUC – De la Lumière. 

– À un moment, pas tout à fait devant mais j’ai vu, pas tout à fait comme une cartouche, comme ça, 3 Êtres un peu bleutés, et c’est comme si ça me disait : « vous êtes 3, tu es 3 » Je ne sais pas, ils étaient 3, je ne sais pas.

LUC – Alors déjà les 3 Êtres bleutés sont les Archanges Métatroniques. Un jour je suis en conversation avec l’un d’entre eux, je lui ai dit donne-moi le nom que tu souhaites, parce que la Signature Vibratoire ne porte pas de nom. Donc il m’a dit : appelle-moi Philae. Donc voilà, comme ça c’est juste un repère de mot. 

Donc qu’est-ce que représente le rapport de la Trinité, si on peut parler de Trinité ?…  

La Fusion des 3 corps . Ils sont quoi ? Atmique, Éthérique, Bouddhique. Donc ça signifie  que tu vis une réinitialisation des 3 corps Adamantiques. Donc tu vas sentir et tu vas avoir des perceptions à terme qui vont être extrêmement différentes, puisque ce principe de Trinité d’énergie dans les 3 corps, ça veut dire que tu vas te connecter à très haut niveau. Tu es déjà connectée, mais ça veut dire que tu vas avoir une connexion constante, pas partielle. Donc là aussi il est essentiel qu’en tant qu’Être conscient tu participes et tu transmettes sous quelque forme que ce soit : que ce soit par écrit, que ce soit des vidéos, peu importe… Transmets, transmets, partage. Il est essentiel de comprendre que tout champ vécu et expérimenté est une  Conscience, et tu l’as vécu et tu le vis en Conscience. Et ce que tu vis, tu le sens. Donc, c’est du Vécu Expérimenté, ça s’appelle Vivre l’Authenticité, parce que tu l’as vécu, et ça ne correspond pas à une théorie, c’est un vécu, expérimenté. Donc chaque vécu expérimenté est tout aussi unique que à mettre dans le pot commun de l’humanité, car il est une expérience de l’humanité. Donc par quel moyen tu vas le transmettre, par quel moyen tu peux transmettre ce vécu expérimenté, ça appartient simplement à ce que tu sens qui est possible et d’en Prendre la Responsabilité. Car la responsabilité c’est véritablement le principe – alors on a évoqué la mission, tout à l’heure, sauf que là ce n’est pas une mission, c’est juste une Conscience et c’est une participation consciente entre les plans et les dimensions, pour justement accompagner les plans et les dimensions. 

– Et après à un moment, c’était drôle parce que j’ai vu en face de moi , j’ai eu encore une fois le sentiment que ça venait du monde de l’ombre, même si… un personnage, puissant,  avec des cheveux frisés – je ne le voyais pas vraiment bien- mais, gris, bruns mais sans être très sombre et qui m’observait.

LUC – (Luc interroge…) Très bien. C’est Méphistophélès qui est venu.

– Je n’aurai pas su dire qui, mais j’avais le sentiment que c’était quelqu’un de l’ombre .

LUC – Mais il est venu sous une apparence pour ne pas t’effrayer, parce que lorsque tu le vois dans sa réalité, c’est un personnage tout à fait particulier.

– Puis je suis allée aux toilettes et quand je suis revenue c’est reparti encore une fois. Au niveau de la gorge. Il y a eu quelque chose que j’ai vraiment vu donc c’est plus précis : ça a œuvré au niveau de la gorge, et c’est comme si la gorge devenait une tour, une tour avec 2 battants. La porte s’est ouverte et en est sorti un indien sud-américain avec ses instruments, soit un arc, soit je ne sais quoi dans les mains, sa coiffe, sa petite jupette, et il me disait qu’en fait il avait été le gardien et qu’il  n’avait plus besoin d’être là, donc, il partait.

LUC – Très bien. Juste une chose par rapport à ça. Il est essentiel de comprendre que quelque soient les plans et les dimensions, il y a des Êtres qui sont des veilleurs, parfois très anciens et lorsque l’Âme que vous êtes mute à un autre plan de conscience, certaines Âmes de plan et de dimension n’ont plus besoin d’être présentes. Comme tu as vécu des vies de chamanisme extrêmement puissantes dans ces vies précédentes, c’est peut-être une Âme qui veillait encore sur toi parce que vous vous êtes connus dans ces vies chamaniques, vous avez fait des rites ensembles, c’est très anciens. Donc aujourd’hui… Il est un veilleur pour tous les chamanes, je suppose ? (Luc interroge…), « Oui par moment ».

Tu vois, à chaque fois qu’il y a ce genre d’expérimentation, c’est fondamental de comprendre le rapport des vies passées et le maintien de certaines circonstances qui sont liées soit à des modes de vie – vie chamanique, si c’est vécu dans le coeur, c’est cosmogonique, c’est une vraie Conscience. Si ce n’est pas vécu dans le coeur c’est vécu dans un rapport de pouvoir, c’est arrivé très souvent  dans les vies précédents de certaines Âmes parce que le sorcier maîtrisait le clan. Il était  le personnage central, ce n’était pas le chef du clan, tout le monde avait peur du sorcier, c’est à dire du chamane. Mais si c’est vécu dans le coeur et la guérison et la Conscience. C’est un temps , ces vies-là, c’est un temps. La Conscience n’a pas besoin de rite, elle n’est pas un pouvoir et elle n’est pas une puissance.

La Conscience est une Émanescence de la Présence, infaillible, inéluctable. Donc il n’a plus besoin de veiller puisque tu modifies ton état de perception.

– Et alors il y a un escalier qui est parti là, qui montait qui montait… Et il y a comme de la masse un peu sombre qui est sortie, sortie. Et ensuite le sentiment encore une fois que le coeur se déployait, se déployait… Et en même temps, je ne saurai pas comment l’exprimer, c’est comme si ça me demandait, je dis le mot comme ça m’est venu « d’offrir ce coeur ». Et ça il y avait comme une résistance en même temps en moi.

LUC – C’est pour ça que je me suis permis d’insister sur la transmission. Et la transmission n’est pas une offrande, elle est un Présent. Souvenez-vous que le cadeau est éphémère et que le Présent est Éternel. 

– Donc il me venait à l’humanité, à tous les règnes aussi bien la nature, les animaux  et en même temps à tous ceux qui veulent bien s’abreuver .

LUC – Et bien voilà, je rappelle que ce n’est pas donc une mission, mais c’est une Conscience. Ça veut dire qu’aujourd’hui tu es invitée, si tu le souhaites car rien n’est forcé.

– Et j’ai accepté et j’ai dit OUI.

LUC – Et bien voilà. C’est merveilleux.

– Mais je ne sais pas.

LUC – Anne, laisse les t’accompagner, laisse les t’accompagner, pose le premier acte de création de transmission à l’humanité que tu souhaites sous quelque forme que tu souhaites et permets toi d’accompagner – tu n’es pas seule – tu es accompagnée.

– Ça m’a dit : tu ne seras plus jamais seule.

LUC – Donc, permets toi  d’accompagner l’Univers, tout simplement. Chaque Être qui est conscient participe à la création de l’Univers. C’est comme ça que ça fonctionne. Je participe à cette émancipation, je transmets ce que j’ai à transmettre, je ne m’occupe pas de comment ça peut être entendu, je transmets ce que j’ai à transmettre.. C’est tout. Et si je ne sais pas, je demande. On est en communion. Et c’est ça la communion, c’est le partage, c’est l’échange à l’infini. Y a pas de limites, il n’y a pas de frontières, ça n’existe pas. Il n’y a pas de croyance que tu n’es pas en capacité de. Non, tu as juste à te laisser infuser. Et si les premiers jets c’est de l’écriture, peut-être ce sera de l’écriture, peut-être ce seront des visions. Peu importe ce qui va venir, ça vient tout simplement. Et j’ai juste à l’accueillir. Et c’est un Présent à l’humanité. Ca ne t’appartient pas. C’est une transmission de conscience à l’humanité. C’est tout. Pourquoi je me suis permis d’inviter Samuel et Mathieu à réaliser ce film, c’est une transmission à l’humanité…

… Vous participez à cette transmission à l’humanité. C’est la masse critique. Je le dis depuis des années. La masse critique. Ce n’est pas un changement de gouvernement, ce n’est pas un changement d’ordre mondial. La Conscience  et la masse critique c’est l’émancipation de l’humanité. Nous passons de l’Aire du Poisson à l’Aire du Verseau. C’est toute cette préparation que nous vivons en ce moment afin d’accompagner, non pas un changement de paradigme, parce que ce n’est pas passer d’un paradigme à l’autre. Non. C’est : on arrête La Communauté  pour rentrer dans le Collectif Conscient. Et nous sommes les Êtres qui accompagnons cette transition – sans exception.

– Merci.

LUC – Merci à toi Anne, infiniment. 37 : 12

… Donc bien évidemment ça va continuer à œuvrer sur vous cette nuit. Tout ce qui a été fait va continuer à œuvrer cette nuit. Donc ne vous étonnez pas si vous êtes réveillés un petit peu ; au petit matin… Ou si vous êtes réveillés en pleine nuit parce que vous sentez des choses… Les soins sont bien évidemment  différents demain puisque tout ce qui a été réalisé aujourd’hui va passer à un autre niveau demain avec l’oeuvre de la nuit. Donc accueillez, buvez de l’eau, accompagnez le corps physique. Vous avez de l’eau, buvez de l’eau afin d’accompagner la dégénérescence des cellules, d’évacuer les toxines qui ont été traitées par les soins de lumière, buvez, buvez, buvez, même si vous devez aller aux toilettes. 

2 – Virginie

V – Je me sens satellisée, le mot est faible. J’ai encore la barre, le mal de tête. Au début j’ai senti rapidement un bain d’Amour de Marie, j’ai senti  que c’était Marie, comme je l’avais senti au début quand on était au col du Pilon. J’ai senti beaucoup de douceur et de la chaleur très douce. Et j’étais vraiment dans l’intention de m’abandonner à la Source, aux Archanges, aux Êtres de Lumière, d’accueillir ce que j’avais à vivre. Et dans cette intention je me suis dit « va à l’intérieur, va à l’intérieur, et au plus je rentrai à l’intérieur, au plus je m’expansais. Et là il y avait comme  une sorte de perte d’identification, comme si je  ne percevais plus le corps. Voilà je suis la Conscience, en fait. Et c’était un état de Grâce, de bien être, vraiment un état de Grâce. Et là j’ai senti comme si on me clouait  contre un mur. Et là j’ai été tétanisée au niveau des poignets, des mains, des chevilles, comme si on me mettait des chaînes, des chaînes aux poignets. Et là je ne pouvais plus bouger. Je ne sais plus dans quel ordre mais j’ai senti les mains, là, ici, il y avait des picotements, les avant-bras étaient tétanisés , je sentais comme si on me clouait et j’ai eu la barre ici, et là pareil, j’étais tétanisée et en même temps, c’est comme si on me mettait un gros clou et… Et j’avais envie d’aller aux toilettes, et je me disais, je ne vais pas pouvoir me lever, ce n’est pas possible, je suis tétanisée, je suis clouée. Et je me suis dit « Accueille, Accueille, tant pis ça peut attendre ». En fait quand j’ai senti comme des clous, c’était surtout le côté droit, là. Et j’ai eu l’image du Christ mais je ne sais pas si c’est le mental.

LUC  Ce n’est pas le mental. Et puis c’est une vie antérieure qui est partie. C’est ce qu’ils m’ont transmis. Tu as été attachée, lacérée. C’est une vie dure qui est partie là. C’est une vie profonde. Elle n’est plus là. 

V – Donc après j’ai senti – tu parlais de mémoire osseuse – j’ai senti comme des décharges électriques mais tellement profondes que ça me faisait sursauter. Il y a eu les 2 genoux, comme s’il y a eu la chirurgie de lumière.

LUC  Comme si ? 

V – Mais c’était super profond dans mes os dans mes cellules. C’est venu chercher et ça m’a déclenché des décharges électriques. Voilà, il y a eu des sensations un petit peu de partout. Et à un moment donné je me suis levée, peut-être qu’il y a eu confusion ou j’étais dans l’empathie…

LUC  Non. Il y a eu des corps d’énergies qui se sont mélangés.

V – J’ai senti à la gorge et j’ai eu besoin de m’éloigner. Et j’avais des vertiges, j’étais pas bien. Donc voilà c’est le mélange des corps d’énergie. Voilà. Donc je suis Hou !… satellisée.

LUC – Quand le Christ, Marie, Métatron, la Shékinah, Uriel, Michaël, Raphaël, 18 chirurgiens de Lumière débarquent pour 13 personnes, ça déménage, ça va chercher loin, ça va profond. C’est très puissant. Ce sont des accélérateurs de Conscience, ces moments que nous vivons ensemble, ce sont des accélérateurs de Conscience, c’est des changements , très puissants. Et voilà, vous allez avoir des perceptions, des sentis,  des choses qui, ça va, ça peut vous perturber parce que ça vous met dans une extension, une extension de conscience. Mais une extension de Conscience ça signifie que vous accueillez ; tout à l’heure tu as dit « de m’abandonner à la Source », mais tu ne peux pas t’abandonner à la Source, Tu Es la Source. Ca veut dire que le mental lâche. C’est juste que le mental lâche. Et c’est pour ça qu’ils t’ont fait lâcher le mental, pour que tu puisses accueillir…

… Et te réaccueillir – d’où cette vie qui est partie aussi. Donc le Principe de l’Accueil, souvenez-vous que ce n’est pas vous qui décidez là, ce n’est pas vous qui faites des choix, surtout dans ces moments de guérison profonde. Les Êtres de Lumière quels qu’ils soient, de quelque niveau qu’ils soient, qu’ils soient Archanges, ou précis comme le Christ ou Marie ou Métatron ou la Shékinah. Pour ceux qui ne connaissent pas la Shékinah, je vais expliquer. Forcément vivre des soins de ce niveau-là, ça bouleverse des vies. Et ce n’est pas la première fois suite à des W.E ou massages quantiques, peu importe, que des Êtres ont complètement changé d’existence, parce qu’ils ne peuvent plus répondre à leurs anciens schémas comportementaux qui les faisaient se restreindre à survivre dans cette existence. Et donc de passer de la survie à la Vie. Et Vivre c’est Créer… 

… Ce n’est pas construire sa vie pour se rassurer. C’est ça le changement. Ça veut dire que les peurs sont abandonnées : la peur de communiquer, la peur de partager, la peur d’accompagner. Suis-je assez  juste pour pouvoir accompagner les Âmes. Mais on est tous en capacité d’accompagner, quel que soit le niveau. Et le jour où tu rétablis cette Conscience que tu n’as pas à mesurer par le mental , que tu n’es pas digne d’accompagner. C’est le mental qui pose la question, ce n’est pas la Source. La Source, elle est là, elle est à disposition. Ils sont à disposition, pour accompagner. Donc nous sommes accompagnés, on n’est pas seuls. Ce n’est pas parce qu’on ne les voient pas ou qu’on ne les entend pas qu’ils ne sont pas présents. Et oui, je fais toujours le rapport à l’oxygène. Vous respirez de l’oxygène sans le voir, sans le sentir, sans avoir la possibilité de voir les atomes frétiller dans la pièce, et pourtant vous les respirez. C’est ce qui maintient le corps, l’onde de forme vivante, dans cette dimension. Et pourtant vous ne voyez pas l’oxygène. Et les Êtres de lumière si vous ne les voyez pas, ça ne les empêchent pas d’être présents, c’est pareil. Donc il n’y a aucune séparation en fin de compte. Mais petit à petit, à travers les incarnations, on a posé, les voiles de l’oubli.

Et même à chaque incarnation pourquoi Les Voiles de l’Oubli sont posés ? Parce que si vous avez accès directement à vos champs d’expérimentation de vos vies antérieures, ça peut faire des gros paquets d’informations qui peuvent vous bouleverser et créer une forme de schizophrénie. Donc vivre « les Annales Akashiques » ou réintégrer des existences qui ont déjà été expérimentées, c’est vivre dans la sagesse et la tempérance…

… Car dans la sagesse et la tempérance, il n’y a aucun jugement. Il n’y a aucune frustration, donc il n’y a aucune colère. Et on ne peut pas être perturbé d’avoir été pendu, d’avoir été  torturé ou fouetté ou d’être mort dans le froid dans une vie… peu importe. C’est juste des champs expérienciels. Mais l’ensemble, comme cette vie d’enchaînement qui est sortie là, c’est pour t’accompagner, en te disant, maintenant, il n’y a plus de chaîne. Là c’est fini, tu n’es plus rattachée à la croyances que tu ne peux pas être le mouvement de la vie. Car la vie est mouvement. Et tant que tu croyais que tu avais des chaînes, tu t’empêchais, non pas d’avancer, mais d’Être car à chaque fois que l’on croit que  l’on avance, on oublie que l’On Est. On n’a pas à avancer dans la vie : On Est. Et on est dans l’instant. L’instant est la Clé. À chaque fois que vous êtes dans une projection mentale d’un avenir que vous ne vivez pas, vous vous dissipez d’un instant  et vous vous empêchez d’exister. 

La différence entre le Regard et la Vision : oui je regarde le monde, c’est très bien, c’est comme j’écoute, ça passe par une oreille, ça sort par l’autre. Si j’entends le monde et si j’ai la vision du monde, je suis en communion et il n’y a pas de jugement. Quoique les Âmes vivent, quels que soient les niveaux d’intempérance, quel que soit ce que les Âmes vivent, c’est l’Accueil de ce qui Est. Il ne peut plus y avoir de jugement, c’est impossible. J’ai vu pas mal de niveaux du Bas Astral ; j’ai vécu le Vide Quantique, j’ai vécu l’Éther, je ne peux pas juger l’ombre, je ne peux pas juger la Lumière ; ni l’un, ni l’autre. Tout est participatif, d’une manière ou d’une autre. Si le Bas Astral vient vous ennuyer, c’est pour vous tester. C’est pour voir si vous avez encore peur d’exister. Et ils se nourrissent de la peur, c’est leur job ! Ils ne sont pas là pour vous empêcher d’exister, ils sont là pour vous accompagner à la Lumière de vous-même. Et oui, tout simplement. Tu as autre chose à partager ? 

V- Non

LUC – Bien. 50 : 39

3 – Kévin

– Je suis encore dans un état second. Je peux juste témoigner : un profond nettoyage à l’intérieur de moi. Beaucoup de symptômes physiques, notamment dans la région du cerveau. Ça transmute, ça agit beaucoup. Je n’ai pas eu la chance de voir des visions, en tout cas des Êtres. Par contre j’étais beaucoup dans l’écoute autour de moi et j’ai pu ressentir beaucoup de choses. Pour revenir sur moi, sur le moment présent je ressens une profonde fatigue. J’ai eu l’occasion d’avoir fait des soins Christiques Diamantaires auparavant et j’ai senti une profonde remise à zéro,  ça sera le terme de tout ce que : un état de neutralité. Je m’arrête là.

LUC – Bien. Tu as, on a déjà évoqué ces choses ensemble. Tu as généré un corps de titan pour pouvoir survivre. Le temps est venu, pour l’Être que tu es, d’accueillir cette douceur, c’est à dire ce féminin, pour que tu puisses être dans l’accueil et pas dans le questionnement. Car le questionnement c’est la source de toutes les intempérances, de toutes les colères et de toutes les frustrations. Le questionnement. Tu as évoqué le mot de la fin… Oh… : neutralité.

LUC – Oui merci. Exactement. Pensez-vous qu’il existe un champ neutre dans l’Univers ? C’est une question que je pose à tout le monde, là. Est-ce que vous pensez qu’il existe un champ neutre dans l’univers ? Je pourrais vous faire une analogie : pensez-vous que le Christ est venu sur cette terre pour se sacrifier pour l’humanité ? Ben c’est pareil : c’est NON. Et oui !  Il n’y a pas de champ neutre dans l’univers. L’expression de la création est en perpétuel mouvement, donc elle ne peut pas être neutre, tout simplement. Un champ atomique ou subatomique ou ce qu’ils appellent la théorie des cordes qui n’est pas du tout une théorie, ou ce que j’ai évoqué dans la conférence de Breitenbach pour commencer à éveiller ce que certains physiciens ont commencé à suggérer qu’il existait une sorte de trame dans l’Univers qui maintenait la cohésion des atomes quelles que soient les dimensions, ça s’appelle la structure fine de l’Univers. La structure fine de l’univers n’est pas neutre puisqu’elle est en mouvement. Et elle est le fondement et la porteuse, si je puis dire de toute la métallicité, c’est à dire la concrétion atomique et subatomique quelle qu’elle soit dans quel que dimension, quel que soit le plan. Donc, même la Suisse n’est pas neutre !! Voilà, c’est juste une petite parabole sur la neutralité. Les énergies sont en mouvement et chaque mouvement est unique. Il n’est jamais pérenne car même s’il y a un cycle tous les 400 ans dans l’Univers etc. L’alignement  ne sera pas aussi précis au cm près donc, la Neutralité n’existe pas. C’est une notion fondamentale à évacuer de la croyance, c’est une croyance.

O – Est-ce que je peux dire quelque chose ?

LUC – Je t’en prie.

O – Le mot qui se rapprocherait un peu plus. Il souhaitait parler d’une certaine paix ou… centre.

LUC – J’entends. Je vais remplacer le mot neutralité par syntonisation. Qu’est-ce qu’une syntonisation ? Quand il y a 2 polarités et qu’ on arrive à l’Unipolarité, on vit ce que l’on appelle une Syntonisation, du masculin et du féminin. Et la syntonisation est la clé de l’Unipolarité, c’est à dire tu ne sens plus de différence, tu sens une Union, une forme de fusion. Et donc voilà pourquoi dans le langage commun on pourrait appeler ça une neutralité, parce que la Syntonisation a remis dans l’Unipolarité. C’est une perception consciente unipolaire, dépolarisée. Ça va, c’est…?

– Oui , c’est bon, ça me va.

LUC – Y a-t-il autre chose que tu souhaites évoquer ? 

– Hormis ces phénomènes un peu physiques que je ressens qui sont très marqués au niveau du chakra 3ème œil et coronal, c’est une sensation de maintenir un cap. Peut-être que tu peux essayer de m’expliquer.

 LUC – Maintenir un cap. Bon, tu es je suis sûr un excellent marin ! C’est rester à l’intérieur. Voilà, reste à l’intérieur. « Le mental  ne peut pas répondre à quoi que ce soit ». Le mental ne t’apportera jamais une réponse cohérente, jamais. Donc rester à l’intérieur, c’est rester dans le senti. Et rester dans le senti, c’est ce qui te permets d’être juste. Et ce qui est juste ne se pense pas, ça se vit. C’est ça la clé, c’est pour que tu restes à l’intérieur. Comme ça tu n’auras plus à penser que tu as à avancer pour Être. Ça va, c’est clair ? 

– Très bien, merci.

LUC – Je t’en prie. Y a-t-il autre chose que tu souhaites évoquer ? 

– Oui , je confirme bien que j’ai un mental assez présent, je sens qu’il faut lâcher maintenant. Ah lâcher « il faut ». Être.

LUC – Tu comprends que la bascule entre le mental et la Conscience n’est pas une volonté, elle est juste un Accueil.

– C’est ce qu’on a dit et redit.

LUC – Et tant que ce n’est pas intégré, il est essentiel de le répéter avec douceur, tempérance, et présence afin que l’intégration puisse se réaliser et seul le niveau de l’intégration permet d’accéder à la Conscience. J’entends, je comprends, j’assimile, j’intègre. Ce sont les 4 piliers de la pyramide. Le 5ème est la Conscience : la pyramide.

Autre chose ? Très bien. Parfait. 1 : 00 : 22

4 – Catherine

C – J’ai commencé  à me dire, j’accueille, j’accueille les présences, j’accueille. Très vite mon mental a fonctionné. Et je me suis dit, toi tu n’es pas digne de recevoir. Et puis voilà, c’est tout. Donc j’ai continué… À un moment j’ai senti un point sur le foie.

LUC – C’était lié à la foi ? !

C – Certainement. Et j’ai des demandes par rapport à mes problèmes physiques et puis j’ai senti Raphaël – c’est un Archange que j’aime beaucoup. Mais en même temps ça m’a laissé en paix. Je me suis dit, bon il faut que tu comprennes, que tu arrêtes de toujours te dire que toi, tu ne vas pas sentir, tu ne vas pas. Donc j’ai fait cette expérience-là. Voilà.

LUC – Merveilleux. Donc est ce que tu penses vraiment que tu n’es pas digne ? 

C – Ça m’arrive souvent de le penser.

LUC – Parce que tu le penses. Mais ce n’est pas la réalité. Ah non, puisque tu sens. 

C’est la différence entre le mental qui peut dire « oui, oui, c’est une vérité ça », mais la Conscience est une Réalité, ce n’est pas une vérité. Donc, Tu t’es mésestimée ou sous-estimée, dans cette existence ? 

C– Les deux.

LUC – Bien, donc sache que maintenant les deux, tu peux les mettre à la poubelle. Car tu n’as pas besoin de te mésestimer, tu n’as pas besoin de te sous-estimer, tu es un Être dans un corps de chair, tu es une Âme qui a déjà vécu des centaines d’incarnations. Tu es revenue dans un corps féminin pour l’Accueil et non plus pour la définition. Mais tu as eu certainement peur de te montrer et donc, tu t’es mise de côté. 

C – Oui

LUC – Donc ce temps-là est terminé, tu n’as plus besoin de te mettre à l’écart, de te planquer pour Être. Tu n’as pas besoin d’être validée par qui que ce soit pour Être. Tu ES.

C – Et exister, c’est quoi la différence ?

LUC – Mais être c’est exister. Être c’est exister. C’est pour ça que je me permets de répéter : tu n’as pas à être validée par qui ou quoi que ce soit. Tu es. Donc te permettre d’exister c’est te permettre d’agir pour l’Être que tu es. Qu’est-ce que signifie le mot agir pour l’Être que tu es, qu’est-ce que ça représente pour toi ?

C – … Je ne sais pas. Vivre simplement que…

LUC – Sens, sens. Ce que tu sens ? Et oui c’est ça la clé. Aujourd’hui permets toi de sentir et d’agir selon ce que tu sens ce qui est juste pour l’Être que tu es.

C – Hier tu as dit : ce n’est pas pareil Sentir et Ressentir.

LUC – Souhaites-tu que je réexplique ce que c’est ? 

C – Alors je me suis dit, sentir, sentir mais c’est quoi ressentir.

LUC – Alors très simplement. 

Le Ressenti : C’est une forme d’hypersensibilité : « j’ai peur d’exister » (je te fais un résumé ), « j’ai peur d’exister, donc le monde est violent, donc je me retire et je survis », ce qui génère une empathie émotionnelle réactionnelle systémique de peur d’être prise. Et sentiments et émotions gouvernent et le ventre est en fracas – le second cerveau. Ça c’est le ressenti.

Le Senti : La première étape c’est la Médiumnité, une non empathie, c’est à dire, il y a la Médiumnité Authentique, l’intuition. L’intuition est une grande clé de la médiumnité car elle est un senti, la perceptivité,  la sensibilité – ce n’est plus l’hypersensibilité, c’est la sensibilité : je sens, je vois et j’entends. Donc je sais – mais ce n’est pas un savoir – Les niveaux : Savoir, Connaissance, Conscience.

Compris ? Donc quand tu sens, c’est là que ça se passe, c’est pas là, c’est là. Quand tu Sens c’est juste. Tu n’as pas une question à te poser, tu n’as pas à être validée par qui que ce soit. Tu crées ce que tu Sens qui est juste : tu as envie de partir à Bali, tu pars à Bali. Tu as envie de faire le tour des Himalaya, tu pars faire le tour des Himalaya. Personne n’a à te dire ce que tu as à réaliser pour l’Être que tu es. La seule conscience c’est éventuellement un conseil en fonction de ce que tu souhaites réaliser. Mais ça ne peut pas aller au-delà du conseil ! Je me permets de t’inviter , tu vas faire le tour des Himalaya, tu vas louer du matériel, essaie de t’équiper correctement car à 10 000 mètres d’altitude il fait -40°, c’est le seul conseil que je puisse te donner… Empreindre un bon sherpa pour t’accompagner ; et puis voilà !! Ça c’est un conseil. Ce n’est pas : « mais qu’est-ce que tu vas faire, mais tu es folle, tu vas faire le tour des Himalaya, à ton âge, enfin !  Tu vois ça c’est de l’empathie, c’est une personne qui est dans la dualité. Alors que le rapport du conseil c’est : « mais c’est merveilleux, comment puis-je t’accompagner à réaliser ce que tu vis, ce que tu sens ». C’est ça l’accompagnement…

… Et oui. Donc, tu as fait comme tu as pu, dans cette existence. Il serait heureux qu’aujourd’hui tu puisses prendre conscience que personne ne t’empêche d’exister, mis à part toi-même.

 C – Ça me rappelle un rêve que j’ai fait. J’allais un peu vers la mort et Elie me disait à la fin du rêve : Existe. Je ne comprenais pas ce que ça voulait dire. J’étais malheureuse.

LUC – Et bien aujourd’hui, c’est enregistré de partout. Donc tu comprends le message. Donc qu’est-ce que signifie « exister » ? Vivre, c’est tout. Vivre, expérimentez, sentez, vivez, arrêtez de penser ce qui va se passer dans un mois, sur ce que vous vivez. NON. Vivez l’instant. Vous sentez que c’est juste vous le vivez. Le lendemain, vous ne sentez pas que c’est juste, vous mettez : peut-être et vous ne dites pas non tout de suite.

Vous attendez de sentir, d’observer, de dire : Est-ce que c’est toujours juste ? Même si ça ne l’est plus, pourquoi continuer ? Pourquoi continuer dans une soumission à l’abandon de l’Être, en disant : « Bon c’est pas grave, je me tais, ça va passer ». Ah bon ? Mais qu’est-ce qui va passer ? Rien. Donc. Permets toi de Vivre. C’est fondamental et de te poser dans l’intention de te laisser aller à la JOIE, à la joie de vivre. Et la joie n’est qu’une étape. Je vous souhaite à tous de vivre l’extase de la Conscience –  l’extase de la Conscience, c’est un état Omniscient de Présence, ce n’est pas une simple joie, c’est un état extatique de communion .

C – J’ai l’impression que je l’ai perdu, que je l’avais et que je l’ai perdu.

LUC – Tu n’as rien perdu. Tu l’as juste mis de côté par peur qu’on le voit. Donc tu es vue, entendue, comprise. Il serait donc heureux, si cela est envisageable pour l’Être que tu es, de te permettre de vivre, de t’amuser, d’expérimenter.

Amuse-toi ! La vie est un théâtre. Amuse-toi. Tu n’es pas une spectatrice passive de la vie, tu es une observatrice consciente de l’existence, ça change tout.

Ça va c’est clair ? Y a-t-il autre chose que tu souhaites évoquer ?

C – Pour finir, sur les deux mains, j’ai reçu de l’énergie.

LUC – Alors ça c’est les nadis. Les Nadis c’est pour réinjecter de l’énergie dans les méridiens, principalement dans le bras gauche aussi pour que ça passe au niveau du coude, de l’épaule et que ça reconnecte au coeur. Donc rétablir la connexion des nadis c’est pour que l’énergie repasse et que tu sentes avec les mains, car tu as eu et je le sens, beaucoup de capacités dans tes vies antérieures et tu as eu peur qu’on te juge à nouveau pour ces capacités.

C – Je crois que c’est ça.

LUC – Ce n’est pas une croyance, c’est une réalité, je le sens. Car je sens, je vois et j’entends, donc, je capte. Et c’est ce que je sens – pas ce que je pense – Donc tu n’es pas jugée pour les capacités de guérison par les mains que tu as eu dans les vies antérieures. Aujourd’hui permets toi d’apposer les mains en conscience dans l’Amour et la Lumière et le Partage, car tu as ces capacités. Permets-toi de partager cette conscience car tu ES Conscience.

… un grand Oui.

C – Oui.

LUC – Merci. Y a-t-il autre chose que tu souhaites.

C – Merci. 1 : 12 : 30

5 – Marie-Agnès

M-A – C’était très différent des soins de Mars. C’est très simple. Ça a fonctionné sous forme de 3 vagues. C’est comme si on soulevait ma charpente osseuse et que elle était triturée de partout, de la tête aux pieds. C’est simple à dire. En fait il n’y avait que ça qui s’est passé. J’ai eu la charpente osseuse qui a été triturée de partout, de la tête aux pieds, la mâchoire, la colonne vertébrale, les omoplates… Il y avait des pulsations cardiaques dans le corps, des décharges électriques. Voilà de la tête aux pieds. Et ensuite la dernière vague. Je suis allée aux toilettes, et ensuite la troisième vague. Et là j’ai senti que c’était la Shékinah qui œuvrait : je voyais une espèce de boule rouge, j’ai entendu le mot Shékinah, et c’est reparti : de nouveau triturage au niveau de la charpente osseuse. Et là je suis laminée, fatiguée, courbaturée. J’ai tout dit. Alors que la dernière fois c’était magnifique en vision. Eh bien voilà.

LUC – Alors, on va parler de deux choses. Nous allons évoquer les mémoires osseuses. Et on va parler du Feu Igné, de la Shékinah, les Ildrines et de tous les peuples du Feu, de la Source. Les Mémoires Osseuses : les mémoires osseuses sont les plus profondes. Le squelette est une empreinte extrêmement dure dans un corps physique. J’ai vécu différentes mutations jusqu’à  ce jour ne plus sentir le squelette en moi. Ça appartient à des niveaux subatomiques de ne plus sentir le squelette dans le corps physique. Il est parti intégrante du tout, il n’est plus séparé, il n’est plus lourd, il n’est plus, voilà. Le fait que tu sois traitée des mémoires osseuses, il est possible que cette nuit tu aies des résurgences de vision, c’est possible. Donc laisse-toi traverser. Les mémoires osseuse c’est les mémoires profondes, il peut y avoir des choses assez denses qui remontent, donc…

M-A – Là j’en ai une , ça me revient : un chevalier, à l’époque où l’on faisait des tournois,  J’ai été tué avec le… ça m’est revenu.

LUC – Et bien voilà, c’est ça les mémoires osseuses : c’est les mémoires de mort violentes. Pas que, mais il peut  y avoir des mémoires de magie noires extrêmement profondes dans les os – puisque les niveaux de rites dans la magie noire peuvent être extrêmement puissants, ça peut aller jusqu’aux cellules osseuses et au système des cellules. Donc là, voilà c’est sorti, tant mieux. Donc tu n’as plus à avoir peur qu’on te perce le coeur, Marie-Agnès.

M-A – J’ai eu peur de ça ? ah oui..

LUC – Et oui, et oui. Ça te fait prendre conscience de quoi ça : tu n’as plus à croire qu’on te transperce le coeur, que le masculin n’aie plus la possibilité de te transpercer le coeur. Ça veut dire retourner dans l’Accueil, dans l’Amour de toi même sans avoir peur qu’un Être quel qu’il soit masculin ou féminin peu importe, mais là, le combat c’est masculin. Donc tu es revenue dans un corps féminin dans cette incarnation, c’est pour rétablir l’Accueil et la Présence et ne plus avoir peur que quelqu’un te prenne le coeur. Et oui, parce que si tu as peur qu’on te prennes le coeur, comment peux-tu transmettre à l’humanité ? Comment peux-tu accompagner. Le Coeur Conscient ne nous appartient pas, il est le Coeur de l’Univers. Tant que tu dis « non, non, non, je te protège mon petit coeur », c’est mort, hein. Donc je suis ravie que cette vie soit sortie des mémoires cellulaires, mais il est possible que tu aies d’autres niveaux de sorties,  parce que ça va continuer. 

Donc comment sont traitées les mémoires les plus profondes qui sont les mémoires osseuses 

Alors il y a un niveau de la Lumière Adamantine, la Lumière Pure, blanche, qui peut atteindre les mémoires osseuses.

La Shékinah est la spécialiste des mémoires osseuses parce qu’elle traite par le Feu Igné, le feu qui ne brûle pas. Le feu igné. La Shékinah est le Feu de la Source, c’est à dire de la création. C’est un Être féminin, alors que Métatron, même s’il est androgyne a un côté un peu masculin, il est l’énergie, voilà. La Shékinah et Métatron œuvrent ensemble, comme Marie et le Christ, pareil, c’est à un autre niveau. Et donc le Feu Igné pénètre n’importe quelle matière, à n’importe quelle profondeur, c’est le Feu Igné. La Shékinah oeuvre avec  ce que l’on appelle le peuple du feu, pour rester simple dans la terminologie que l’on appelle les Ildrines. Les Ildrines sont des Êtres de Feu et ils génèrent la Création par le Feu : Shiva chez les indiens. Tout est transformé par le Feu, le cycle universel. Alors elle a été connue sous le nom d’Isis, Astarté, Ishtar, et encore d’autres noms Parvati en Inde…

V La Shakti ?

LUC – La Shakti c’est l’énergie du féminin, c’est une particularité. Mais le Feu igné, c’est la Source, c’est la Source de la Création. Donc le Feu Igné va au plus profond, il est le Feu qui ne brûle pas, il est le Feu, le Soleil éternel qui ne brûle pas car ce n’est pas une chaleur, c’est une Conscience, c’est le Feu Conscient. Il y a un Être sur terre, au début de ce siècle, avant même au XIXème qui s’appelle Alice Ann Bailey. Je l’ai déjà évoqué souvent, mais je rappelle. Alice Ann Bailey a vécu l’expérience consciente du Feu Cosmique. Et le Feu Cosmique, c’est la ShékinahLe Traité du Feu Cosmique D’Alice  Ann Bailey est exceptionnel. Il y a très peu d’Âmes qui sont capables de le conscientiser car c’est un tel niveau. Mais si vous le souhaitez-vous pouvez acquérir ce livre qui est un monceau d’informations  des très hauts niveaux célestes de Conscience. * Regardez la traduction aussi, parce qu’elle était britannique, donc attention aux traductions. Pour avoir vraiment ce qu’elle a écrit, je ne sais pas qui a réussi à la traduire correctement. Mais veillez aux traductions, c’est fondamental – c’est comme « le Bardo Todol ». Il n’y a qu’une seule traduction valable. « La Bhagavad-Gita », il n’y a qu’un seul Être qui l’a traduit correctement. Alors que la Bhagavad-Gita indienne vous en avez 70 versions ! Mais c’est 60 diversions ! La Bhagavad-Gita c’est  Sri Radhakrishnan qui vivait à Gretz  en France  qui a fait la traduction du sanscrit en langue anglaise puis traduite en français en 1954 . C’est la seule valable.

Y a-t-il autre chose que tu souhaites évoquer ?

M-A  – Non.

LUC – Mais je suis ravi. Donc ne t’étonne pas si tu peux avoir des visions, des images ou des trucs qui remontent encore car ce n’est pas tout à fait terminé, donc ça va continuer à dégager des choses qui n’ont plus besoin d’exister tout simplement pour que tu n’aies plus peur – non pas d’offrir le coeur Présence – mais tout simplement que tu sois en Coeur Présence pour pouvoir le partager.

A- Très bien. Merci.

LUC – Merci à toi. 1: 23 :28

6 – Thémir

LUC – Bon vous comprenez l’essentialité des partages et des témoignages. Parce que à chaque fois qu’un Être témoignage vous entendez des choses qui cous semblent à priori intéressantes, à entendre et pas à écouter. Voilà pourquoi je me permets d’insister sur ces temps de témoignages qui sont essentiels car c’est un nourrissement de la Conscience, les témoignages, tout simplement.

Buvez, buvez un peu d’eau… À chaque fois qu’il y a des mutations vibratoires le corps – je vais utiliser un mot stupide – le corps est mis à mal, parce que c’est un ébranlement du corps physique les soins énergétiques de haut niveau. Et donc le corps se réadapte et vous pouvez avoir des moments d’apaisement, de fatigue, immenses, avec deux neurones pour ?

T – Pour commencer, j’ai juste un petit souci de rhume et du coup j’ai émis l’intention de bien me concentrer sur ma respiration et j’entendais que ça : ma respiration, ma respiration. Donc les premiers temps j’avais beaucoup de bruits, je n’entendais que moi respirer, je ne sentais rien, je ne ressentais rien, je ne voyais rien, c’était un premier moments qui était pas des plus agréables. Et ensuite j’ai eu une explosion de lumière jaune et là, ça a été calme plat, le silence. J’ai ressenti ma poitrine s’ouvrir et c’était juste bon. J’ai ressenti beaucoup de douceur, beaucoup d’Amour et là j’ai profité, j’ai accueilli et j’ai et c’était juste bon. Ensuite j’ai ressenti une sensation dans le bas du ventre – je fais une analogie – comme un début de grossesse quand on sent le poids du fœtus qui commence à peser, c’était juste ce que je ressentais et  je sentais que ça prenait de la place, ça prenait de la place et après je me suis mise à tousser, tu es venue m’aider.

LUC – Je suis venu accompagner, pas aider.

T – M’accompagner. Après j’ai fait une pause aux communs, parce que ça prenait beaucoup de place et le « bébé » appuyait sur la vessie !

LUC – Tu veux dire : l’Être naissant à l’intérieur de toi. 

T – Oui !! Et à mon retour, deuxième partie. Là je continuais à sentir le poids dans le bas du ventre et mon corps qui vibrait. Et là j’ai commencé à voir des images. J’ai vu d’abord un sac avec des images, des masques qui explosaient qui est parti en fumée et une lumière blanche avec des reflets bleus qui est venue, qui s’est posée et puis après un voile. J’ai eu la sensation d’images qui voulaient apparaître mais c’était derrière le voile, et donc je ne les voyais pas. Et je me disais, c’est bizarre, d’habitude je vois des images et là je ne voyais rien, puis après j’ai senti comme une douleur à la mâchoire et une douleur au niveau de l’oreille. Donc je me suis dit, bon ben d’accord si je vois, il faut que je parle, il faut que j’entende aussi. Enfin, ça c’était mon interprétation. Et ensuite j’ai vu une moitié de visage féminin, une moitié de visage masculin, et un peu plus tard j’ai vu un couple jaune orangé, voilà qui se tenait la main, mais beaucoup de couleurs en fait. J’ai vu énormément de couleurs et du violet aussi, voilà des pans de… oui comme des voiles un peu violets qui apparaissaient. Mais tout ça c’était tellement bon, et j’étais bien. D’habitude. Et là je suis super bien, oui ??

LUC – Popopop ! Ça c’est le mental.

T – Ça c’est le mental, tout à fait mais c’est tellement bon.

LUC – Attention, attention, attention. Attention lorsque le mental  vit une situation qui est presque une orgie de joie ou de bonheur comme tu l’indiques. N’oubliez jamais que le Bonheur est éphémère, la Joie est proche de l’Universalité, l’Extase est l’Univers. Vivre un bonheur, oui OK, mais c’est comme un feu d’artifice, hein, deux minute après et demie, c’est terminé, il n’y a plus que de la fumée et de l’odeur. Seulement lorsque tu prends conscience, une fois que tout est dissipé, du bonheur. Tu te remets à voir les étoiles parce que le ciel était masqué par les implosions de couleurs du feu d’artifice du bonheur. Et que les étoiles intérieures sont infinies et qu’il est fondamentale de se dire : je me rattache à un sentiment de bonheur parce que ça me fait du bien ; sauf que c’est momentané et le bonheur devient une drogue et on va aller chercher et quémander le bonheur au lieu de vivre l’Universalité. Et donc on va aller chercher l’éphémère, perpétuel, sauf  que l’éphémère perpétuel ne nourrit pas, il génère une frustration. Voilà pourquoi le ventre était en difficulté. Parce que le ventre est le second cerveau

 … Et le second cerveau dit « je n’ai pas assez mangé », « je n’ai pas eu assez de bonheur » ou « c’est le bonheur qui me tient » parce que si j’ai du bonheur ça veut dire que je suis en vie. NON. Tu es en survie. Tu comprends ? Donc le ventre c’était pour t’indiquer que ça œuvrait sur cette partie de croyance que le bonheur pouvait ou peut te rassurer. Il est juste quelque chose de complètement éphémère et toi tu dis « non, non, non, ne pars pas , bonheur ne pars pas». Tu comprends. Donc vivre la Joie, c’est te dire que tu t’Aimes, et en totalité. Pas de manière partielle, parce que tu as des petits moments de bonheur qui te font juste un shoot là, mais c’est juste un shoot. Donc t’aimer en totalité, ça veut dire quoi ? C’est à dire ne plus te juger, et oui Thémir.

Et je vais redire, ne pas te sous-estimer, ne pas te mésestimer, ne pas croire comme je l’ai dit à Catherine que tu as à être validée pour exister. Ça c’est des vieilles croyances. C’est des croyances si anciennes te disant : « Non non, j’obéis à la norme, j’ai oublié la naturalité ». Or la nature de l’Être est l’Essence de l’Être. Mais si on obéit à la norme, on se conforme à la norme et donc on obéit et on se met à la soumission à l’abandon de l’Être, au lieu d’exister et donc de créer. Et comme je le disais tout à l’heure, dans ce cas-là, on construit nos vies pour se rassurer parce qu’on a oublié que le sens de la naturalisé, c’est la base de la vie pour exister. Donc , dans quelques jours quand on va faire le Massage Quantique, nous allons œuvrer sur le ventre pour que tu n’aies plus peur parce que c’est juste de la peur, OK ? Tu comprends, c’est juste la peur d’exister. Donc, est-ce que tu pourrais éventuellement sentir d’où provient cette peur ? Non je n’ose pas exister mais en même temps le jour où l’on m’empêche d’exister je vais être en colère. D’où est-ce que ça vient chez toi, qu’est-ce qui a été vécu, qu’est-ce qui a été … qu’est-ce qui a été partagé dans la famille, dans la lignée féminine ou le masculin dans tout ce qui est famille.

T – Je ne sais pas. Mais spontanément j’ai envie de dire, on n’a pas le droit de montrer, de se montrer.

LUC – Qui est-on ?

T – On n’a pas le droit de se montrer.

LUC – On.  Ça fait très global, ça : on. Donc, les Âmes dans des corps féminins selon un mode éducationnel, culturel ou sociétal, vous a indiqué que vous n’aviez pas la capacité d’exister. C’est de ça dont on parle ?

T – Oui

LUC – Est-ce que la famille qui t’a accueillie fonctionnait dans ce système normatif ? 

T – Oui.

LUC – Bien. Il serait heureux, il serait heureux, si cela est envisageable que tu ne puisses plus jamais obéir à cette croyance, culturelle, normative ou sociétale. Parce que ça veut dire que dans ce cas-là il y a une partie de cette existence qui n’existe pas. Tu comprends ?

T – Je ne sais pas si je comprends, mais mon corps comprends, parce que ça tremble là.

LUC – Donc vivre à 100 % et  pas à 70, à 80 à 50 ou à 40 % ? Voilà c’est de ça dont il s’agit. Vivre à 100 %, une fois de plus, c’est Être. Tu es une personne : ni compagnon, ni fils, ni famille, ni Âme féminine qui t’a accueilli dans cette incarnation, pour l’appeler simplement la maman ou la mère, aucun système, ne peut te résoudre à l’obéissance et donc à la soumission à l’abandon de l’Être, aucun. Donc tu t’es conformée, tu as fait comme tu as pu. Il n’y a aucun jugement. Mais aujourd’hui, essaie de prendre conscience que ce serait peut-être un moment merveilleux pour toi  de te dire : « j’arrête ça », « j’arrête ce système de croire que je n’existe pas, que j’ai besoin d’une autorisation pour exister, pour vivre ».

T – Donc il suffit de le dire !

LUC – Déjà d’en prendre conscience. Déjà d’en prendre conscience. C’est la première étape. C’est la première étape. Cette première étape, cette prise de conscience de dire : Mais pourquoi j’obéis là ? Pourquoi je me conforme à l’image que je veux que je donne par réflexivité au monde ? Pourquoi ? Ben, parce que tu as peur de la réponse. Mais personne n’a la réponse ? Il n’y a que toi qui a la réponse. Personne n’a la réponse pour l’Être que tu es. Personne. C’est toi la réponse. 

Je dis toujours : Arrêter de marcher sur le chemin, Vous êtes le Chemin. On ne marche pas sur le chemin, parce que marcher sur le chemin c’est avancer. Mais avancer c’est le mental. Vous êtes le chemin. Ça veut dire : soit le chemin est mental, et là vous vous séparez de la Conscience, soit vous sentez le chemin intérieur et vous êtes libérés de toute croyance parce que vous rétablissez la Communion de l’Être. Et ce n’est pas un système, ce n’est pas une religion, ce n’est pas une langue, ce n’est pas un ? Bref. Comme je dis toujours : la Création ne juge pas la Création. C’est un truc fondamental. Mais par contre, tu te juges. Et oui, et oui.

T – Même si je ne le veux pas, oui, c’est vrai.

LUC – Donc, tu n’as pas à te juger, jamais. Tu comprends. Tu n’as pas à t’empêcher d’exister. Et oui c’est essentiel. tu trembles de partout.

T – Et oui !!

LUC – Pourquoi ? Parce que on touche très exactement . Donc nous vivons ça en partage. Tu n’es pas la seule dans cette humanité à vivre ce système de croyance. Tu comprends. C’est un système de croyance. Donc c’est fini là. C’est fini. J’arrête d’obéir, j’arrête de valider le oui ou le non des Êtres pour  ce que j’ai à vivre et comment je dois le vivre, sous le regard des autres. NON.  Y a pas d’autres, ce sont des Êtres, mais qui ne sont pas forcément conscients. C’est tout.

T – Tout ça ; juste un petit mal de ventre !

LUC – Et oui. Le second cerveau. T’as compris .

T – Tout ça dans un petit mal de ventre !

LUC – T’as compris ?

T – Oui. Merci !

LUC – Mais remercie-toi de l’entendre. Remercie-toi de l’entendre. Même si je sais que ce n’est pas simple. Peu importe. Remercie-toi de l’entendre afin de te dire mais ce qui est exprimé là est juste. Mais ne te pose pas la question de comment tu vas y arriver. Parce que ça, ça reste du mental. Tu n’as pas une question à te poser, tu as juste à dire  : J’ARRÊTE LE SYSTEME DE LA NEGATION DE L’ETRE QUE JE SUIS. Et c’est dans l’instant. 

T – Vous attendez que je le dise hein !

LUC – C’est enregistré, tu pourras l’entendre autant de fois que tu le souhaites. Tu arrêtes la croyance du système de négation qui t’empêche d’Être. C’est tout. Tu dis, c’est terminé, ça, c’est fini. Je n’ai pas besoin de ça. Aucun Être n’a besoin de ça sur cette planète ou dans l’Univers. On n’ a pas besoin de ça… on ne vit pas, on survit.

T – J’arrête le système de négation de l’Être que je suis.

LUC – Merci.

T – Merci à toi. Y a t-il autre chose que tu souhaites évoquer ?

T – Non, ça va aller !  1 : 43 : 39

7 – Haubia

– J’ai eu un soin.

LUC – Indéniablement.

– Un énorme soin. Ça a commencé par la respiration en conscience, accueillir les images qui passaient, jusqu’à ne ressentir que le corps, sentir ce que le corps sentait pour être en méditation profonde. Et là j’ai eu les mains qui se sont mis presqu’en croix, une maman qui perdait son fils et qui pleurait et j’ai senti ses pleurs et j’ai pleuré en même temps. L’image est passée. Puis d’un seul coup je me suis retrouvée plaquée au sol, mais plaqué, c’est à dire c’est comme si j’avais deux corps en un corps : mon corps physique, il était bloqué, j’avais des mains qui m’attachaient et j’ai eu les orteils qui brûlaient, mais à un point, je n’arrivais pas à calmer le feu. C’était tellement brûlant, ça a brûlé les pieds, ça a brûlé les doigts. L’énergie qui circulait partout, ça s’est arrêté, tout le côté gauche bloqué, quelqu’un qui m’appuyait sur la gauche, le tympan droit qui me faisait mal. Mais c’est surtout la pression sur le côté gauche qui était étrange, mais j’ai ressentis le froid, le chaud, à nouveau le froid le chaud.  Et cette chose la plus incroyable c’est que je ne pouvais pas bouger. Je sentais qu’on m’accrochait les bras, qu’on me disait « laisse toi faire » et en même temps que mes bras étaient pliés, je voyais quelqu’un qui me les étiraient pour les allonger sur la croix. Et je me suis dit « je ne vais quand même pas ressentir le supplice de Jésus, je ne veux pas de ça. Mais c’est comme si on m’avait dit « tais-toi ».

LUC – Sans blague !

– Donc je me suis tue et puis j’ai eu des brûlures dans le creux des mains.

LUC – Magnifique. Des stigmates !

– Oui j’ai pensé, je me suis dit : « des stigmates ». Donc, on m’a dit encore « tais-toi ». J’ai commencé à voir que je ne pouvais plus ouvrir les yeux, que je ne pouvais plus bouger. Que c’était là, c’était carrément. J’étais là sans être là. Parce qu’en fait  je sentais mon corps physique dans cette position et je sentais en même temps mes bras s’allonger. Donc c’était bizarre, c’était comme si on me prenait les bras, on me les allongeait, alors qu’en fait j’étais toujours en position recroquevillée.

LUC – Puis-je me permettre de te donner les informations puisque  j’ai demandé aux Annales Akashiques de savoir si tu avais été sacrifiée, sur la croix. Tu l’as été. Et on t’a retiré l’enfant, et on t’a posé sur la croix et voilà, tu es morte sur la croix.  Donc c’est sorti là.

– Et l’ovaire qui m’a fait très mal, l’ovaire gauche.

LUC – (demande de L): Est-ce qu’il y a eu une perforation de ?

– Ah oui, c’est ça, c’est ce que j’ai  senti. J’ai senti un truc au niveau de l’ovaire, ça m’a fait très mal.

LUC – Une perforation. Ok

– Et après les pieds qui brûlaient, mais c’était… Alors j’ai enlevé mes chaussettes parce que je me suis dit c’est mes chaussettes qui font ça, elles me serrent trop..

LUC – C’est les chaussettes qui flambent !

– Voilà. Et ça a repris de plus belle, uniquement les orteils,  c’est une brûlure des orteils.

LUC – C’est les méridiens,  c’est les méridiens. Donc ça veut dire qu’il y a eu une réinsertion d’énergie dans les méridiens des orteils. Juste une question là… Oui, oui la Shékinah est intervenue.

– Après j’ai eu quelqu’un qui a commencé à me tripoter là-haut.

LUC – À te tripoter ? 

– J’ai senti des énergies qui sortaient de là, après une compression, là, là mais alors à un point… Et j’ai l’impression que pendant tout le moment où j’étais en méditation profonde, je dirais, quand c’était le senti de tous les points, où est ma jambe. Alors j’avais très mal aux jambes. J’ai souffert des jambes. J’avais l’impression que l’on reconstituait  mes deux jambes, plus la gauche que la droite. Et c’est surtout là, mais c’était compression, compression intense comme si j’arrivais pas à lâcher ça, puis à fond ici, ici : au niveau du 3ème œil et là – c’est les fontanelles ici ?

LUC – La partie arrière du crâne.

– Oui, ça appuyait, ça appuyait…

LUC – Parce qu’il y a eu énormément de cristallisation sur l’arrière du crâne. Donc c’est vraiment pour dégager les cristallisations de l’arrière du crâne.

– Et à chaque fois que je médite, c’est là ; ça se bloque. On sent qu’il y a quelque chose qui  ne demande qu’à sortir.

LUC – Au niveau de quoi, des thêtas, ici les thêtas.

– Oui quand tu faisais des soins, des massages quantiques. Ici ça me faisait super mal.

LUC – Juste un mot sur les thêtas. Puisque ça vous intéresse tous. Chez les égyptiens anciens, les thêtas sont

les Antennes. Ici, là comme ça. Donc si les thêtas sont bouchés, là ici. Ce sont des portes ici, là, vraiment d’accueil de l’énergie. Ça vient du Grec mais les égyptiens en ont parlé. Beaucoup en médecine égyptienne, on parle de ça et.

Mais il y avait un traité sur les antennes, en Égypte.

– Ça s’est terminé par les organes. Ils sont passés par l’estomac, le foie, ça a fait un petit tour, j’ai cru que j’allais me lever en courant pour aller…

LUC – Vomir…

– Oui, oui. Et j’ai respiré, j’ai calmé et puis tout est revenu dans l’ordre. Pas forcément dans l’ordre parce que, du coup, c’était comme si, il fallait que… je me suis dit soit je vomis, soit il va y avoir une diarrhée. Il y a quelque chose qui doit sortir. Et puis, très bien. Franchement un soin  et génial. Je ne m’attendais pas à avoir un soin comme ça.

LUC – Comme je dis toujours : « la surprise est la plus grande des pédagogues ». Cessez de présumer sur ce qui va être réalisé sur l’Être que vous êtes, « Accueillez ce qui Est ». Il n’y a pas de but, il n’y a pas d’objectif. Vous n’avez pas à être, je vais le dire en anglais, des « illuminés », nous sommes conscients. La Conscience n’est pas une illumination.

La Conscience est une Présence. Donc la surprise est la plus grande des pédagogues. Chaque soin que vous vivez, chaque accompagnement que vous vivez, c’est pour vous faire passer à un palier intérieur de Conscience, c’est pas un niveau, hein. Non! On redescend, on redescend, on redescend et on redescend jusqu’à la lie, jusqu’au puits des Âmes, jusqu’à la boue du puits des âmes, parce que c’est là où est la Lumière de l’Être.

– C’est une expansion que j’ai senti, une expansion du corps.

LUC – Tu vis l’expansion parce que c’est aller chercher à l’intérieur une mémoire si dense, qu’elle a été évacuée et traitée afin que : pouf ! Tu vives une expansion. Mais pour cela ça veut dire on descend au fond du puits, on va chercher la/les mémoires qui nous font croire que nous sommes liés, empêchés ; ligotés et qu’on ne  peut pas marcher. Comme je vous dis « Vous êtes le chemin », il n’y a pas de chemin, vous êtes le chemin. C’est fondamental ça. Donc ce que tu as vécu, comme Virginie, comme – voilà c’est des sortes, c’est lourd. C’est des gros champs expérienciels là qui sortent.

– On était juste en face l’une de l’autre, on s’est marré parce qu’on avait à peu près le même vécu. Et juste pour terminer, j’avais le bleu. Le bleu était très beau, il était magnifique. La première couleur, dans le premier… Quand je vois Marie avec son fils sur la croix et que je la vois pleurer et que je pleure, j’ai eu un bleu qui était magnifique, c’était très beau le bleu. Tu ne peux même pas dire quel bleu c’est. Il n’existe pas, parce qu’il y avait plusieurs bleu qui se mélangeaient. C’était …

LUC – Je comprends. Je crois que je n’ai vu qu’une fois Marie en bleu, sinon elle apparaît toujours en or, quand je la vois, je ne l’ai pas vu en bleu depuis très longtemps.

Q – Bleu et blanc c’est Marie-Madeleine ?

LUC – Je suppose qu’elle peut, si elle utilise la lumière adamantine. Oui, bien sûr.

Q – Bleu avec des étoiles d’or.

LUC – Je vous entends, oui, je vous entends. Elle apparaît selon la forme du conditionnement identifiable que vous êtes en capacité d’accueillir. Et donc je vais vous partager quelque chose :

Lorsque j’ai commencé à parler avec les uns, les autres, que ce soit du Bas Astral, les Princes des 7 portes de l’Enfer, l’Antéchrist, le Christ, enfin bref, à n’importe quel niveau, je leur ai dit : « La seule chose que je vous demande, c’est d’apparaître dans la réalité dans laquelle vous êtes dans l’instant ». Ça veut dire que je n’ai pas peur de voir un être de l’ombre comme je n’ai pas peur de voir la lumière du Christ ou de Métatron ou de Raphaël … » apparaissez dans la nature et la qualité  de l’énergie de l’être que vous êtes , que vous soyez du bas astral ou du très haut astral, de l’éther ou du vide». Ça c’est essentiel. Pas d’identification visuelle avec les êtres. Les Êtres de Lumière ou de l’ombre, peu importe « Apparaissez  dans la réalité de ce que vous êtes, montrez-moi qui vous êtes, même si vous êtes ?.

H – Mais tu vois le fait qu’elle s’est exprimée là-dessus, sur Marie Madeleine, ça m’a tout de suite . Je me suis dit OK, c’était ça. C’est complètement ça, je suis en train de lire un livre sur Marie Madeleine que j’ai apporté avec moi.

LUC – Très bien.

H – Voilà.

LUC – Donc, demande à Marie de t’apparaître dans sa nature. Demande lui. pour qu’elle te montre qu’elle est véritablement sa nature.

H – Ben c’est de l’amour.

LUC – …

H – Je ne peux pas la voir autrement que d’avoir des larmes.

LUC – J’entends, j’entends. Quand je te dis, si elle le souhaite qu’elle puisse se montrer dans sa nature, dans sa nature vibratoire, pour que tu ne mette pas une Identification visuelle sur une signature vibratoire. C’est de cela dont je parle. C’est pour ça que je leur demande d’apparaître dans leur signature vibratoire quelles qu’elles soient : zéro identification, zéro personnage, zéro roue des visages.

H – Donc c’est juste une énergie.

LUC – C’est : « Apparait dans ta Lumière, même si elle m’éblouit. Mais ne m’apparait pas avec une ». Une fois le Christ est venu. Je lui ai dit « C’est quoi ? Tu me montres une image d’icône, là. Tu apparais dans ta Lumière » je lui dis. « Tu as une jolie barbichette, tu as de jolis yeux, mais j’en ai rien à cirer de ton identification là. Ça ne m’intéresse pas, ça ne m’intéresse pas». Si un Être ne se montre pas dans la signature vibratoire de l’Être qu’il est. Mais pourquoi  montrer l’identification, l’image iconique du Christ ? Quel intérêt ?

H – Comment tu vois une signature vibratoire ?

LUC –  Ah, ben. Je la vois.

H – C’est quoi c’est une lumière, c’est des fibres.

LUC – C’est des fibres d’énergies. C’est un corps holographique. C’est comme l’énergie. C’est montrez-moi l’énergie de l’Être que vous êtes. 

O – …?.. On a la vue et tout ça. On perçoit au travers d’un corps physique donc…

LUC – Non parce que le corps holographique de Lumière n’est pas physique, c’est que des atomes de Lumière. Mais ils peuvent générer une forme humanoïde mais composée uniquement d’atomes de Lumière. Voilà.

Autre chose ?

  1. Non merci.! 1: 58 56

8 – Christine

– Pour commencer, je sentais de la rigidité dans mon corps. Je me retournais dans tous les sens. Je me suis dit : «  Bon, allez, respire, respire, ressens ». Sens ! Et j’ai commencé à sentir qu’on me touchait les orteils, très délicatement. J’ai eu le nom d’Uriel.

LUC – Oui, il est venu, absolument. Tout à fait Uriel était présent.

– Donc un toucher très délicat, très délicat, comme une plume. Dans un autre moment j’ai senti des pleurs venir, j’ai laissé vraiment, je me concentrais sur les mots : « Accueille, accueille, respire,  et accueille, n’attends rien ». Il y avait des pensées qui venaient, je me disais : « Non, respire, accueille ». Et j’ai accueilli, surtout des sensations, il y a eu une image peut-être dans ma banque de données – on va dire, j’ai eu une image qui m’a semblé être celle de Marie. C’était une image, peut-être d’un tableau de Raphaël : c’était rouge bleu , un beau visage…

LUC – C’est ton côté artistique !

– C’est ça ! Et sinon, oui, c’était beaucoup de sensations qui passaient par les mains. J’ai senti que je devais les tourner par moment, les lever. J’ai remercié beaucoup, j’ai pleuré et je me remerciais. Je remerciais à chaque fois qu’il y avait quelque chose qui se passait. Et j’ai senti à un moment mes mains se lever à une distance de moi et j’ai ressentis comme un contact, quelque chose de tellement puissant et doux à la fois et c’était particulièrement vibrant, vivant  dans mes paumes, et je ne pouvais pas bouger, je laissais faire. Je laissais faire et au bout d’un temps mes bras ont changé de position, sont venus calmement se poser sur mon corps. Puis ça a recommencé à d’autres moments où là c’était – moi, j’ai associé ça à l’Égypte ancienne ; c’était le KA, un geste comme ça. Qu’est-ce que j’ai senti encore, c’est déjà pas mal. Et j’ai senti que mes ovaires étaient douloureux  et c’est passé. Il y a encore quelque chose. Oui, principalement c’était ça.

LUC – Bien. Une chose à partager : tu n’as plus à rechercher l’autonomie et l’indépendance pour te rassurer. Car à chaque fois que tu as recherché l’autonomie et l’indépendance, tu t’es dit, mais comment enfin de compte je vais pouvoir partager ? Alors tu l’as fait par la création artistique qui était une modélisation te permettant de partager, tout en étant dans l’autonomie et l’indépendance. Ce qui fait que tu t’es coupée d’un certains nombres de vécus ou de champs expérienciels inconsciemment ou consciemment, par peur que le coeur immense qui est dans cette poitrine soit révélé.

– Ah. quand tu dis poitrine, ça a beaucoup travaillé là, et puis…

LUC – J’ai parlé du coeur immense dans cette poitrine. Car tu as le pouce de la prodigalité, c’est à dire  du don de soi. Mais le don de soi n’est pas un sacrifice. Et oui. Le don de Soi est une Conscience de partage. Mais en aucun cas, tu n’as pas à te sacrifier pour qui que ce soit ou quoi que ce soit.

– Non je sens que ça devient de la Joie en fait.

LUC – Exactement. Et comme je dis toujours : l’aide est sacrificielle, l’accompagnement compassionnel. Donc tu n’as plus à aider qui que ce soit, pas même toi-même. Ce n’est pas une aide, c’est t’accompagner. Et t’accompagner c’est vivre. Tu comprends ? voilà. Donc tu as mis ce système d’autonomie et d’indépendance pour te dire : « bon, au moins de cette manière je pourrai m’en sortir. »

– C’était des peurs.

LUC – Et oui. Tu as compris ? Tu n’as plus besoin de ça.

– D’ailleurs c’est drôle parce que récemment on m’a parlé d’une monnaie parallèle. Et je me suis dit « ah, oui, OK. C’est un des signes pour dire, t’inquiète pas de toute façon ça va se faire. Quand je te partageais aussi le fait qu’on me parlait d’ateliers gratuits.

LUC – Donc voilà, laisse ce coeur vivre, partage, échange, transmet, diffuse. Les choses viennent à l’Être que tu es.

Ça s’appelle la fluidité. Mais ne t’empêche plus.

– Encore par rapport au masculin.

LUC – N’est-ce pas. Bien ! Le masculin n’est pas une défiance.

– Ce n’est pas facile d’accueillir la tendresse de quelqu’un quand on a vécu autre chose.

LUC – J’entends. Mais ça ne veut pas dire que tu fermes la porte.

– Non. Je ne sais pas si c’est la bonne personne.

LUC – Peu importe, il n’y a pas de bonne personne.

– C’est une changement de façon d’aimer.

LUC – Non ce n’est pas une façon d’aimer, c’est d’Aimer. C’est juste aimer : tu aimes l’Être qui est là. Vis le temps nécessaire que tu sens juste dans l’accompagnement, l’échange, la présence. Si c’est juste ça se vit, si ça ne l’est plus, ben, c’est tout. C’est à toi de te poser mais c’est fondamental de ne pas réfuter l’expérience. L’Expérience est une clé de Conscience si elle est vécue dans l’Accueil. L’expérience n’est pas là pour nous réduire, elle est là pour nous confronter à nos peurs.

– Le corps s’est exprimé en fait et je ne sais pas si c’est une peur, justement, de s’ouvrir.

LUC – D’accueillir. On ne s’ouvre pas. C’est l’Accueil.

– Tu n’as pas fini de me reprendre, je pense.

LUC – C’est l’Accueil, y a pas d’ouverture. À chaque fois que vous pensez que vous avez à vous ouvrir à quelque chose, vous vous enfermez. Et oui. L’accueil, il n’y a aucune porte, il n’y a aucune frontière, il n’y a aucune barrière. C’est l’accueil. À chaque fois que tu crois maîtriser quelque chose parce que tu t’ouvres, mais tu te fermes, automatiquement. Parce que tu as fait un effort – car l’ouverture est un effort – l’Accueil est une conscience. Tu n’as pas à faire d’effort pour quoi que ce soit, tu as juste à accueillir. Et à sentir. C’est tout. Le sentir est juste. Donc si tu sens que c’est juste, fais-le et ne te pose pas de question de quoi que ce soit.

C – Il y a encore un brouillage mental !!

LUC – Le mental qui dit « Rassure. rassure-moi, là, tu pars dans un truc, je ne sais même pas ce qui va se passer» . Et oui !  La projection mentale : le pire drame de l’humanité. Le futur qui n’existe pas, la boucle temporelle fermée directement générée par le mental qui projette : ah ça va être ça. Vis le, tu verras, ça ne sera pas ça. Ça ne sera pas ce que tu auras à générer comme image mentale. L’instant. Y a pas d’image mentale dans l’instant. Il y a juste l’instant. Et oui. L’instant ne rassure pas, puisqu’il est vivant. Et comment peux-tu accueillir, si tu ne vis pas l’instant en vivant ? Ça va c’est ?

C – Oui oui.

LUC – Le questionnement d’un futur, c’est déjà se rattraper au passé. Ce qui génère la comparaison et donc la grande confusion. Ça va c’est ? 

C – Oui.

LUC – Autre chose que tu souhaites ? 

C – Juste, il y a un moment où j’ai ressenti le besoin de chanter.

LUC – Le chant c’est la vie. Le chant c’est la vie !

C – Merci.

LUC – Merci à vous tous, Chaque Âme qui exprime est une communion à la vie, donc, permettez -vous justement de partager, d’échanger…

LUC – Je peux vous laisser converser ensemble, y a aucun souci avec ça. 

O – Je partageais que la voix au début, quand ça a commencé, ça s’est posé d’une telle façon que j’ai cru que ça venait de la nature, que ça venait de l’extérieur, que ce n’était pas émis par un Être humain. À quoi j’ai pensé, je ne sais plus, mais c’étaient des oiseaux, une vibration de je ne sais pas, un bourdonnement. C’était pas un bourdonnement au début ?

O – C’était assez grave.

LUC – Lorsque le chant est juste, il est naturel. Lorsque le chant est juste, lorsque l’expression est juste, lorsque l’acte est juste, c’est la naturalité. Donc merveilleux.

9 – Olivier

LUC – Olivier, souhaites-tu partager ?

O – Avec joie. J’ai commencé par faire le Papillon Galactique afin d’être dans l’Accueil, dans la Présence. J’ai été enveloppé rapidement, j’ai senti des vibrations, j’ai senti l’énergie, la Lumière. Je me suis assoupi pendant un moment. Donc je n’étais plus vraiment, ma conscience dans le corps physique. Je me suis réveillé au milieu du soin, peut-être. À ce moment-là, j’ai senti du froid – je crois- par-là, l’épaule gauche ou droite je ne sais plus, je dirais gauche. J’ai senti du froid, « Ah ça c’est la fusion froide ! Génial ! « En vrai j’étais un peu endormi » enfin…

LUC – Anesthésié.

O – Anesthésié, donc. Voilà, anesthésié. Et puis un petit peu de mental quand je reviens au niveau de l’éveil. J’ai eu des images. J’ai vu un arbre – je ne sais pas pourquoi – qui était dans une sorte de tempête, il allait casser ; ça je n’ai pas compris cette image. Je me disais un arbre qui allait : COUSH ! Je ne sais pas s’il y’a avait un truc particulier par rapport à ça…

LUC – Il y a forcément une signification. Après il est juste essentiel de comprendre quelle en est l’origine et  la nature.

Un arbre qui se brise par une tempête – l’arbre n’a jamais été un roseau – donc si tu as une conviction trop forte, ça veut  dire qu’il y a une résistance mentale qui peut encore exister. Ça peut être ça. Je n’ai pas demandé si c’est ça. Mais ça me semble être de cet ordre-là. Donc, qu’est-ce qu’une résistance mentale qui se brise par quelque chose de plus puissant que la nature même de l’arbre, le VENT – Un élément naturel qui peut aller à la vitesse qu’il souhaite, au moment où il le souhaite et l’arbre ne peut se plier qu’à l’évidence de la réalité du vent. C’est à dire de la vie. Ça va c’est clair ?

O – Oui, oui. C’est toujours intense les explications donc,

LUC – C’est pas intense, c’est juste.

O – Ça pénètre l’Âme.

LUC – Le langage conscient parle à l’Âme et ne parle pas à la tête. Donc l’Âme entend. Et puisque l’Âme entend, elle se dit AH ! Et oui c’est juste !

O – Et une autre image. Et là je pense avoir compris. Ça avait des ailes, c’était tout doré etc. Et il y avait une sorte de sceptre dans la main droite. Du coup je me suis dit, est-ce que c’est Métatron, Uriel, un truc comme ça.

LUC – interroge : Pourriez-vous transmettre l’image…? Uriel.

O – Voilà. Ce n’était pas une épée, alors, ce n’était pas l’identification de Michaël ?

LUC – C’était quoi, un caducée, c’était quoi une sorte de sceptre ?  Ça reste une image.

O – Au bout, c’était vide, y avait une forme de métal pour contenir quelque chose, il me semble.

LUC – Comme une clé Ankh … ? 

O – Non ça faisait opus un réceptacle, comme ça.

LUC – OK. C’est une image. Donc, c’est pour te dire, une fois de plus, tu es accompagné. Mais que s’il y’a des résistances mentales qui sont encore suffisamment fortes, le vent, quoiqu’il advienne, à un moment donné, pliera ou brisera l’arbre du mental. Les soins de Lumière sont plus puissants que toute pensée mentale. La Lumière guérit tout, y compris les plus grandes résistances, car la résistance à la Lumière c’est la croyance que nous sommes en capacité de gouverner nos vies

O – A qui le dis-tu ? !

LUC – Et oui. La gouvernance. Ou ce fameux mot que j’entends aujourd’hui, que je lis dans des textes ou les Âmes parlent de souveraineté. À chaque fois que je lis ce mot, je n’ai pas d’urticaire parce que je ne rentre pas en empathie émotionnelle réactionnelle ! Mais, souverain de quoi ?  On est souverain de quoi ? 

O – De soi-même.

LUC – Le crois-tu ? Et non. La souveraineté est une croyance. Car le mot souverain, souvenez-vous c’est « Je décide, vous obéissez ». Est-ce que la création se permet de vous dire qu’elle est souveraine ? Mais jamais. Jamais la Conscience, jamais l’Univers, jamais la Source ne va exprimer qu’elle est souveraine. Jamais. C’est encore pour décider quoi d’être souverain de soi ? Pour décider encore à quel niveau, que l’on a à décider quelque chose qui ne se maîtrise pas. La Conscience, la Source ne se maîtrise pas elle n’est pas un pouvoir, elle n’est pas une puissance, elle est un Accueil Absolu. Elle est un roseau qui se coopte à tous les vents, elle n’est pas un arbre qui se plie et se brise par résistance.

O – Du coup il est préférable d’opter pour le dictionnaire de la Fondation : le mot Responsabilité. Responsabilité, du coup, non, je ne suis pas souverain, je suis responsable.

LUC – Merci Olivier. Merci. Voilà, que vous puissiez prendre la responsabilité d’exister, de créer, de partager d’échanger, oui. Vous n’êtes pas souverain dans le fait de partager, d’échanger, d’aimer… Non, non. Vous êtes responsables. Nous sommes responsables. Ce n’est même pas un souhait quoi, ce n’est même pas un souhait de l’Univers. C’est uniquement parce que nous sommes – je vais parler de manière un peu duelle pour que vous puissiez bien intégrer ça : Supposons que nous sommes une expansion de la Source et la véritable Conscience dans l’incarnation, c’est de rétablir ça : que nous sommes Conscience de la Source car nous sommes la Source, car nous somme le chemin. Il n’y a aucune séparation. Et là où on met une souveraineté, une volonté, une décision, un choix, ce sont des frontières à la Source, ce sont des frontières à la Conscience. La Conscience est Omnisciente, omni : le cercle infini, comme disait Einstein : l’Univers est sphérique et en expansion. On part d’un point, d’un point, le coeur BROUOU… en expansion. On expanse. C’est tout. Tout vient de l’intérieur. Rien n’est à l’extérieur. Rien. Vous ne trouverez jamais une réponse par le mental. Jamais. Ce que vous sentez est la clé. Et ce n’est pas une pensée, c’est un senti. Et c’est forcément juste pour l’Être que vous êtes, dans le moment où vous le vivez, et ça peut ne pas être juste 15 jours plus tard, mais dans l’instant où vous le vivez, c’est juste. Donc vivez la justesse de l’Être, pas la justice. La justesse de l’Être n’est pas une justice – une justice c’est un atermoiement de la croyance qu’on avait oublié la justesse, mais la justesse elle a toujours existé.

O – C’est puissant, ça.

LUC – C’est puissant !

O – Alors quel est le mot ?

LUC – Non, non, tu dis voilà parce que tu sens que c’est juste ça résonne.

O – La justice c’est la croyance que l’on a perdu la justesse alors que tout est juste…

LUC – Tu as compris.

O – Il y a des heures de conférences à faire là-dessus, mais c’est quelque chose que j’oeuvre dans ma compréhension.

LUC – Dans la compréhension. Impersonnel.

Y a-t-il autre chose que tu souhaites évoquer ? 

O – Après, je me suis à nouveau assoupi, ce qui était plutôt une première par rapport aux autres soins que j’ai fait. Une fois que je suis réveillé, je suis réveillé, j’ai du mal, y a le mental qui se met en route, là je suis reparti assoupi et quand je me suis réveillé c’était la fin du soin. Allez, direction la théière.

LUC – Byzance.

O – J’en pouvais plus, j’avais vraiment très envie d’aller… faire pipi !

LUC – Merveilleux. Je suis ravi que tu te sois laisser aller à accueillir l’instant. Car c’est lorsque l’on accueille l’instant que l’on s’endort comme un enfant, en joie, parce qu’il y a rien, il y a rien à demander, il y a juste à sentir et vivre.

O – Voilà pour ces expériences de soins, il n’y a pas de contre-indication à s’endormir ?

LUC – Mais aucune, aucune. Ce serait un jugement. Je ne vais pas passer avec une baguette, on n’est pas en train de faire Za-Zen : Réveille-toi ! !! 

O – Je dis ça Luc, parce que par exemple dans d’autres soins, parfois il y a des méditations avec des Présences Archangéliques qui viennent et donc comme c’est puissant, les gens peuvent s’endormir et il arrive que les thérapeutes invitent les personnes à rester éveillées pour pouvoir être conscient durant la chose.

LUC – Je ne vois pas l’intérêt. La seule chose éventuelle, puisque de toute manière ça oeuvre, c’est : vous vous êtes endormis, même 2 heures, ça a œuvré sur l’Être que vous êtes. La seule chose, c’est après vous vous posez, vous respirez un petit peu pour vous mettre dans le senti et là vous aurez la réponse de ce qui s’est passé. Pour justement que le mental n’embraye pas en croyant que tu as besoin de rester éveillé  pour vivre le soin. C’est faux. T’as juste une fois que le soin est révélé. « OK. Très bien, là je débarque, OK. Inspire, expire, je me pose intérieurement, je ferme les yeux : alors qu’est-ce que je sens ? Ah je sens que je suis plus fluide. Oh j’avais mal aux genoux, je n’ai plus mal aux genoux. Oh j’avais mal à la quatrième cervicale… TU SENS. Tu sens. Voilà.

O – Oui. Ça m’est arrivé le mois dernier, justement, un soin : il y avait à la fois du – je ne vais pas dire du mental – des transmissions avec des mots, des explications des choses comme ça, et puis en même temps le soin, et là, c’était tellement puissant que c’était tellement « intense » que ça m’a assommé et que je n’entais plus vraiment en mesure d’écouter les mots, les paroles, mais du coup avec l’oeuvre qui a déjà été faite, le chemin de Conscience, je ne me suis pas jugé en me disant « Oh la la mince je vais rater des chose, pourquoi tu t’endors, pourquoi tu pars ? » Et j ‘ai accueilli l’énergie puissante qui avait son oeuvre à faire et que c’était juste dans le moment. Et y a pas une question de priorité, mais là c’était juste que : d’abord l’énergie pour une fois – dans mon cas où il y a beaucoup de mental pour une fois, l’explication c’est accessoire, c’était pas l’essentiel. Tout ça je le partage aussi…

LUC – C’est pour ça que l’on fait les témoignages après les soins. Pas avant. Est-ce que tu comprends ce que je suis en train de dire ? Le vécu expérimenté est la clé de la Conscience. Elle ne peut être vécue que lorsque tu as expérimentée les choses. Pas avant. Voilà pourquoi je te dis : les témoignages sont après les soins, parce que vous avez eu un vécu expérimenté dont vous pouvez évoquer les choses parce que vous l’avez senti, vous ne l’avez pas pensé. Parce que vous l’avez senti. Et senti c’est la clé. Hein ! Le senti – il y a aucune traduction dans le senti : le senti est le senti. Il y a toutes les clés dans le senti, mais ce n’est pas une traduction, c’est une réalité.

Autre chose ? 

-Merci infiniment.

O – Merci.  2:28:50

10 – Isabelle

LUC – Chère Âme, en rose. Dans la douceur.

I – Il y a quelques instants je pensais que depuis quelques semaines j’étais en entrain d’expérimenter la neutralité et tu nous a expliqué la neutralité n’étais pas. Alors je ne saurais pas dire ce que j’expérimente à l’heure actuelle, en toute sincérité. Mais c’est vrai que je ne peux pas dire que je le sens bien ou que je le sens mal que j’ai chaud que j’ai froid. Généralement je ressens énormément de sensations, en tout cas des flux d’énergie. Là y a rien.

LUC – Bien.

I – Et c’est quelque chose qui a démarré quand je suis allée faire un cercle sur des lieux mégalithiques dans les Pyrénées, il y a 3 semaines. Et j’ai tellement été surprise, je disais, je ne ressens rien. Mais ce n’est pas ça, je pensais que c’était la neutralité. Tout le monde disait « Ah c’est génial tu es dans la neutralité ». Je viens d’apprendre que ce n’est pas le cas ! Après voilà, dans la descente de ce lieu-là, je me suis fait 2 entorses : cheville genou.

LUC – Côté droit ou gauche ?

I – Côté droit. Mais je n’ai pas ressenti de douleurs. Il y a un inconfort, ça me gêne un peu pour marcher, c’est de l’inconfort mais il n’y a pas de douleur. Donc tout ça c’est très nouveau, mon mental est très peu présent parce qu’il n’y a pas eu de bavardages en moi, je n’ai pas eu de visions. Voilà. j’ai passé un instant. Je ne saurai pas dire s’il a duré – peu importe, c’était un instant – y  a un moment j’ai senti qu’il n’y avait plus rien, mais c’est pas conscientisé, je veux dire c’est…

LUC – C’est senti.

I – C’est senti. Y a plus rien, donc je me suis levée pour sortir. Je suis revenue j’ai senti qu’il y avait toujours rien d’autre. Donc j’ai accueilli, j’ai patienté, j’étais là, présente, sans bavardage, c’est très agréable. Mais juste avant que je me lève pour sortir il y avait 2 chiffres qui tournaient dans ma tête – c’est la première fois que c’était des chiffres – c’était 48, 68 . Je ne sais pas ce que ça voulait dire, je ne sais toujours pas.

LUC – Tu vas demander à la numérologue présente. 

– 48 (8+4) = 12 (2+1) =3  donc 3 la trinité. Après l’autre c’est  68 (6+8) =14(4+1) =5 . 5 c’est un renouveau, un changement de vie.

I – Tu vois ça a tourné, 48, 68 et quand j’ai fait : « Ah tiens 48, 68 » ça s’est arrêté. C’est la seule chose, on ne peut pas parler d’une manifestation.

LUC – Le 8 : Le LemniscateUne demande : Juste un instant… OK ; Merci. 

Donc, ils ont fini de te traiter du COVID. Aujourd’hui, là c’est fini. Vraiment fini. Disons que la majorité a été faite. Quand tu m’as appelé il y a 4 jours, je t’ai dit « T’inquiète, je t’envoie Raphaël et ses potes, tu peux venir à la formation, tu ne seras pas – comment dire – tu ne seras pas covidée ». Mais là ils viennent de finir de traiter. Ils le disent que cette nuit, ils vont commencer les grosses opérations. Là, ils finissaient de te rétablir dans les champs d’énergies

nécessaires  qui ont été affecté. 

I – Oui. Ça c’est une grande surprise pour moi aussi d’être malade, parce que je ne l’ai pas vu venir.

LUC – Mais comme je le dis toujours, la surprise est la plus grande des pédagogues. Ça veut dire on ne maîtrise pas. Le genou et l’entorse jambe droite, qu’est-ce que ça signifie symboliquement ?

I – Alors. Pareil, c’est une grande surprise. Mais j’étais dans un lieu qui était très particulier pour moi. Donc pour moi, c’était à la fois l’évacuation d’une histoire mémorielle et personnelle liée au lieu. Et côté droit du père – parce que c’était en lien avec la famille et la lignée paternelle. Mais aussi on était un jour où on œuvrait en commun et le Je, le Nous, il y avait le moi et le nous, l’oeuvre commune où nous étions.

Et j’ai eu l’information aussi que j’avais évacué ou vidé ou craqué – je ne sais pas quel est le terme le plus adéquat- pour différentes personnes. Quand les informations sont venues il y avait une de ces personnes qui avait dans son dos, sur son tee-shirt il était écrit MERCI et au moment où j’ai regardé, elle m’a tourné le dos et c’était écrit MERCI.  Et j’ai trouvé que c’était un joli clin d’œil. Et on était dans une oeuvre commune et où aussi pour l’oeuvre commune  il y avait des choses qui s’évacuaient. J’étais très surprise parce que je ne me sentais pas – comment te dire ? – C’est marrant je me suis questionnée s’il y avait quelque chose de Sacrificiel pour moi de porter pour l’ensemble ; parce que ça me surprenait. Mais en fait la réponse qui m’était venue c’est que justement ça n’allait pas me déséquilibrer. Voilà.

Je partage les compréhensions que j’ai eu. Il y a peut-être d’autres choses, parce qu’après est venu qu’un gardien avait été offensé que je ne sois pas allée sur un lieu, le rencontrer, donc je l’ai fait d’une autre manière à un autre moment. Et depuis mon genou va beaucoup mieux.

LUC  Bien.

I – Et puis il y a peut-être d’autres choses. Ça vient comme ça vient. Mais voilà les explications qui se sont présentées.

LUC – Merci. Donc, la cheville est un portail. Comme tu fais le massage quantique, je vais expliquer beaucoup de choses symboliques sur les portails dans le corps physique. Le « Je et le Nous » côté masculin, c’est l’histoire du rapport du masculin et du féminin en toi, mais pas seulement. Donc il y a déjà une sorte de transmutation à ce niveau-là pour que tu puisses réaccueillir le féminin en totalité. Et comme tu as évoqué le mot équilibre, je le répète de manière systémique : L’équilibre n’existe pas. L’équilibre sont deux forces opposées qui ne se rencontrent jamais. Par contre changez le mot équilibre par le mot Harmonie.  L’équilibre sont 2 oppositions qui ne se rencontrent jamais. Vous pouvez faire tout ce que vous croyez avoir besoin de réaliser, ça ne fonctionne pas. C’est une impasse. Comment établir l’Harmonie ? Car l’harmonie, c’est la vie, c’est l’harmonie. Ce n’est pas j’essaie de maintenir un équilibre qui me mets en tension car un équilibre met en tension. L’harmonie : il y a zéro tension. Donc vivre l’Harmonie, c’est réaccueillir le Féminin en totalité. Et ne plus utiliser le masculin comme une définition pour essayer d’avoir raison ou survivre. Donc je sens qu’il y a beaucoup de choses qui vont partir aux massages quantiques.

I – Parfait.

LUC – Merveilleux. En tout cas tu nous partageras demain matin, si tu le souhaites les opérations nocturnes. Merci. 

(Luc demande :… ) Oui, ça va opérer. Y a -t-il autre chose que tu souhaites ?

I – Non. Merci

LUC – Merci, merci, merci. 2:37:33

11 – Lakshmi

– Je me suis pas mal assoupie pendant le soin. Avant j’ai posé l’intention d’être dans l’accueil. Au début , ce que j’ai senti, c’est qu’on me tirait sur les jambes pour me … et ça a agi au niveau du genou, comme si on avait besoin de déverrouiller le genou. Et c’était un petit peu douloureux, ça a été. Après ça reste très flou. J’ai pendant le sommeil, je pense qu’il y a eu une vision d’un accident. Un choc entre 2 voitures dont l’un j’étais passager et l’autre c’était une voiture où il y avait des enfants, une famille en fait. Je ne sais pas ce que ça venait faire là. Et voilà j’ai senti que ça a travaillé, l’énergie a circulé. Je ne saurais pas trop dire en fait. Je pense que je me suis pas mal assoupie. Je ne saurais pas trop dire. Au moment actuel ce que je peux dire c’est que j’ai mal à la tête, j’ai mal au niveau du 3ème œil, et derrière la nuque que je sens très raide. Et si à plusieurs reprises on m’a dit – je pense que le mental était présent- on m’a dit : Lâche prise.

LUC – Merveilleux

L – C’est venu à plusieurs reprises.

LUC – Bien. Donc laisse toi sentir dans les énergies, même cette nuit. Essayez de passer quelques secondes demain matin, quand vous vous levez, sur le bord du lit, à faire silence, à fermer les yeux, et à être dans le senti de ce qui s’est passé cette nuit. Parce que, un corps physique, en fonction de l’état du niveau vibratoire ? Avec les niveaux atomiques, les niveaux subatomiques, ça peut prendre parfois des jours pour que le corps physiques puisse intégrer. Ça peut parfois prendre quelques heures pour certaines choses. Et ça peut carrément prendre des semaines pour des opérations profondes, pour que le corps se remette à niveau. Donc ne vous étonnez pas parfois quand vous vivez des soins puissants que c’est agissant pendant une semaine, deux semaines, trois semaines, ne vous étonnez pas. Pour les Êtres qui participent à la suite MASSAGES QUANTIQUES, ça va œuvrer très profondément dans les corps physiques.. Il va  y avoir des résurgences – on en parlera- parce que la Lumière va très profond. Et que tout ce que vous vivez aujourd’hui, et pourquoi j’ai un jour, transmis GCDMQ : Guérison Christique Diamantaire  Massages Quantiques, c’est pour préparer le massage. C’est qu’il y a des soins de Lumière ultra profonds qui préparent le corps physique à accueillir la Lumière. Et plus on va aller profond, et plus la Lumière sera accueillie. Comme je l’ai vu à travers les différentes expérimentation des différents ateliers de massages- il y en a certains qui l’ont vécu ici, ils peuvent témoigner. Quand il y a résurgence mémorielle et injection de Lumière en même temps, c’est extrêmement puissant. Donc tout ça sont aussi pour les Êtres que vous êtes qui allez faire la suite, tout sont d’immenses, ce sont des préparations. Parce que ça va être aussi fait sur du plus long terme. Donc accueillez chaque matin un temps, au bord du lit en disant : « Qu’est-ce que je sens ? ». De toute manière, je pense, vous allez tous dormir très tôt ce soir ! Essayez de passer 20 secondes à rester conscients, au lever ; et juste à respirer en disant : « Comment je sens-là : les champs d’énergie, le corps physique, le crâne… Qu’est-ce que je sens ? C’est le senti. Pour juste avoir la tonalité de l’instant, la tonalité.

LUC – L’univers est un Chant Céleste. Y a-t-il autre chose ?

… Non. Merci Luc.  2:44:03

12 – Véronique

V – J’ai eu 2 phases. Ça s’est présenté en deux fois. Et c’est une continuité encore jusqu’à maintenant. Je me suis allongée et j’ai vu une grosse lumière blanche arrivée sur moi, qui m’a fait comme un scan. T’as soufflé sur moi, quand j’étais allongée ? 

LUC – Le Christ et Marie m’ont pris la main. Donc on a passé la Lumière or, la Lumière bleutée adamantine et on a fait les passes de Lumière Adamantine pure pour faire un gros cocktail de Lumières sur l’Être que tu es. Je m’étais demandée si j’avais rêvé quoi.

LUC – Tu n’as pas rêvé… 

V – Une chaleur est arrivée. Je me suis dit ce n’est pas possible. Et tout doucement, ça a diminué et c’est passé sur la boîte crânienne. Alors là j’ai demandé « doucement » parce que…

LUC – Alors : le lavage. Pas trop de savon !

V – C’était bien fort. Donc j’ai laissé faire et ils m’ont fait voir juste une image à un moment donné où je me suis retrouvée, en fait au départ j’étais au milieu. À gauche je vois une porte s’ouvrir, à droite je vois une porte s’ouvrir. Et tout de suite j’ai compris que c’était dans ma tête. Sur la porte de gauche il y avait une multitude d’Âmes qui étaient en train de… comme si c’était une auberge espagnole, tu vois. Et à droite, là j’étais surprise, c’était somme  des bonbonnes , des bouteilles avec comme un liquide dedans, de couleur pailletée or. Et à un moment donné, ça a fait comme un aimant, ça s’est rajusté comme ça. J’ai senti dans ma tête comme…

LUC – Une syntonisation. Oui.

V – Voilà, ça s’est ajusté.

LUC – Magnifique.

V – Et c’est redescendu, doucement.

LUC – Ça c’est vraiment les Énergies Mariales. Quand les énergies mariales sont réalisées qu’elles sont fusionnées, c’est automatiquement une syntonisation à un autre niveau. Ça veut dire qu’il y a une Unipolarité qui se génère par les énergies par les énergies mariales. Et ça permet de passer à un autre niveau de perception, de Conscience… Et comme je le dis à chaque fois, c’est intérieur, ce n’est jamais extérieur. C’est tellement simple à comprendre que les soins de Lumière sont réalisés sur le corps physique et ils ne sont pas extérieurs à l’Être puisque nous ne sommes que de la Lumière compressée. Le corps physique n’est qu’un amas atomique et subatomique de Lumière compressée dans une onde de forme raisonnée. Mais le souffle : l’inspire et l’expire que nous vivons dans  ce corps physique n’est que le flux et le reflux de la création de l’Univers. Nous sommes donc bien créés à l’image Universelle de la Création. Et la Création ou la Conscience n’est pas divine – et ça je me permets d’insister car la Conscience n’a pas besoin qu’on la nomme divine. Elle EST. Ça c’est aussi fondamental. Pourquoi rajouter la Conscience divine. Elle n’a pas besoin d’être divine, elle est Conscience. Ça c’est la séparation.

LUC – Exactement. Exactement. Pas d’identification. Pas de croyances que la Conscience est supérieure à vous. 

V – Le terme divin est juste ?

LUC – Mais c’est  du dogmatisme ça. C’est du dogme. C’est de la religion. Enfin c’est juste pour dire c’est supérieur à toi. Mais c’est une séparation que l’église, la religion posent dans un conditionnement séparateur, nécessaire à préserver un pouvoir. Mais la Conscience n’est pas un pouvoir. Mais la Conscience c’est l’Être que vous êtes. Vous êtes la Conscience, vous êtes la Présence. Et il n’y a aucune église entre vous et la Conscience. Il n’y a aucun dogme, il n’y a aucune religion, il n’y a aucun écrit entre vous et la Conscience. Il n’y a qu’une seule chose entre vous et la Conscience : le mental. C’est tout.

O – Mais le Mental c’est aussi la Conscience.

LUC – C’est une expression dévoyée de la Conscience. Puisqu’elle est séparative.

O – Dans un processus expérienciel .

LUC – Oui. Bien sûr, c’est pour ça qu’existe la Lumière infondée, c’est pour ça qu’existe la Lumière fondée. Ça existe . Mais la lumière infondée n’est qu’un reflet du champ expérienciel de la Lumière fondée. 

V– Tu peux en dire plus, excuse-moi, je ne sais pas ce que tu entends par Lumière fondée.

LUC – Excuse-moi. Avant de continuer, on juste partager sur la Lumière fondée. Qu’est-ce que représente « une fondation » si ce n’est une origine. Donc la Lumière est originelle par l’essence d’elle-même. Même si le coeur de la source – ça va peut-être pouvoir vous surprendre, est un noyau sombre.

V – J’ai l’image d’un trou noir.

LUC – Exactement. Car j’ai eu cette opportunité d’observer, comme un champ de coupe, qui m’a permis de comprendre que l’atome originel est le coeur de la source et il est sombre, c’est un trou noir. Et la concrétion de ce trou noir est si dense qui je crois peut correspondre à une valeur- une valeur c’est duel, utilisons le mot quand même : à 10 puissance -26 , qui correspond à l’essence informelle non définie du Tout. C’est comme ça que je pourrais le traduire aujourd’hui. Car il n’y a pas de définition.

V – En fait c’est un effondrement complet de toutes les lois que l’on connait…

LUC – C’est ça. 

V – Ça absorbe tout, même la lumière ?

LUC – Oui, oui, c’est les trous noirs.

V – Et puis ce n’est plus les mêmes lois du tout.

LUC – C’est ça. C’est exactement ça.

V –  Et il y aurait des micro-trous noirs ?

LUC – Oui, bien sûr. Mais tout existe, la création est infinie. Donc pourquoi nous limiter.

Souhaites-tu terminer ? Suite au dernier stage que j’ai fait avec toi il y a 15 jours, je me suis retrouvée dans cet espace blanc, immaculé, où le plein, le vide, paradis blanc en fait, et donc là en ce moment ça travaille sur mon cerveau. Est-ce que c’est la réunification du cerveau gauche,

LUC -La syntonisation.

–  La syntonisation du cerveau gauche et du cerveau droit ?

LUC – Oui parce que tu as vécu les énergies mariales.

V –  Voilà.

LUC – Pour t’amener à une Unipolarité te permettant d’avoir un senti omniscient. Et plus : « Je pense et est-ce que je dois créer » ! Alors, la continuité qui est encore jusqu’à maintenant. À la pause je t’ai posé une question parce que moi, il n’y a plus rien qui remonte, donc quelque part le cerveau s’en inquiète.

LUC – Le mental souhaite toujours se rassurer. Sous quelque forme que ce soit.

V –  Et tu m’as dit : il reste encore 4 %.

LUC – Alors, je vais expliquer : 4 % de Lumière Incréé dans le corps physique. Ça veut dire là où ça ne passe pas. L’énergie ne passe pas. Et je t’ai dit c’est les peurs.

LUC – Oui.

V –  Et quand je suis retournée, lorsque je suis revenue pour m’allonger – comme c’était dans le senti et le ressenti. Donc moi j’ai essayé de comprendre ce qui s’était passé et ç’est descendu dans le ventre. Et tout à l’heure, lorsque tu as parlé de senti, de ressenti avec.

LUC – Thémir. Voilà. Tout s’est mis en place. Et quand tu as posé la question : « Mais de quoi as-tu peur » ? Et là c’est arrivé. Tout s’est mis en place, c’est la peur du manque et qu’est-ce qui est arrivé, le manque de quoi ? – Hou là, j’ai des frissons de partout. Ma mère a connu la guerre, mon père a connu la guerre, mes grands-parents et arrières grands parents côté paternel, maternel  ont connu la guerre. Tout ça c’est remonté. C’est pour ça que je m’étais allongée, parce que… Donc j’ai accueilli. J’ai fait le pardon.

LUC – Ah ! Puis-je ?

V –  Dans mon coeur.

LUC – Puis-je ? 

Les trois grands Révocateurs de la Conscience : le Respect, le Pardon et la Confiance.

Vous n’avez pas à vous pardonner, vous êtes coupables de quoi ? D’avoir expérimenté ?

Vous n’avez pas à avoir confiance en vous allez être conscient de l’Être que vous êtes. Fondamental. 

Vous n’avez pas à vous respecter car quand on dit à un Être « respecte-moi »  ça veut dire que vous n’êtes pas conscient de l’Être que vous êtes. Donc n’oubliez jamais que les 3 grands révélateurs de la conscience  sont la confiance, le respect et le pardon. Est-ce que c’est clair ? 

V –  J’ai ’encore les 4 % !

LUC – Ça c’est le mental. C’est le mental.

T –  J’ai bien aimé le cheminement pour arriver à la compréhension que je devais avoir. Fantastique. Une fois de plus.

LUC – Merci . Merci du partage. Tu as autre chose à ?

V –  J’ai fini.

LUC – Merci . Merci pour tous ces partages. Merci pour cette communion immense. Merci

Conférence du Mardi 10 Mai 2022

L’HISTOIRE du PUITS

 

Bonjour à toutes et à tous, installez-vous paisiblement…. 

Je vais vous raconter une petite histoire :

Je sais l’avoir déjà énoncée mais le retour est juste. C’est l’histoire du Puits.

 

Imaginez-vous et si vous le souhaitez-vous pouvez fermer les yeux durant cette narration. Et vous êtes donc au fond d’un puits extrêmement sombre et vous avez de la boue jusqu’aux genoux. Cette boue vous empêche de vous mouvoir et comme vous êtes dans un noir absolu. Vous écartez les bras afin de tâtonner, d’essayer de comprendre dans quelle surface vous êtes et vous sentez qu’il y a quelque chose de circulaire, donc il y a une perte de repère total, absolu.

Et donc, vous essayez de vous sortir de cette situation et vous ne comprenez pas pourquoi vous êtes dans cette situation. Et comme vous n’avez aucun repère vous essayez de vous extirper de la boue, mais  à chaque fois que vous remettez vous arrivez à extirper un pied, vous êtes bien obligé de retrouver un appui, seulement cet appui s’enfonce. Et donc vous vous épuisez parce que vous luttez. 

À un moment donné vous basculez la tête en arrière en disant, mais « Ah! je n’en peux plus ». Et là en fin de compte, vous vous apercevez qu’il y avait une corde à un mètre au-dessus de votre tête, mais que vous ne l’aviez pas vu puisque vous étiez sur l’horizon et non sur pas sur la Verticalité de la Conscience. Donc la corde c’est le fil de Soi, et le fil de Soi : et bien vous comprenez, vous tendez la main gauche, côté coeur, et vous attrapez la corde, le fil de Soi ; puis la main droite, celle de l’action… Et ainsi de suite… 

… Et vous vous extirpez et vous remontez à la lumière… Lorsque vous arrivez au bord du puits, vous arrivez à vous extirper du puits, et là, la Lumière vous éblouit parce que vous avez passé trop de temps dans cette dichotomie qui est la noirceur du mental. Donc la réadaptation à la Lumière prend du temps, afin que les yeux passent du regard à la vision. Et puis vous vous assoyez au bord du puits. Et enfin de compte le puits est dans un désert absolu. Et là vous passez de la Claustrophobie à l’Agoraphobie. Car vous passez d’un état où vous avez cru et vous vous êtes enfermés, à un espace infini à 360°. Et pourtant le puits est déjà à 360° puisque c’est un cercle. Sauf que le cercle, là, devient infini. Et donc c’est pour vous faire comprendre que la claustrophobie vous enferme, l’agoraphobie vous fait peur…

… Et donc il y 2 manières, car ce n’est pas un choix et une décision que de prendre une direction quel que soit ou que vous alliez, au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest peu importe. Ou vous pouvez simplement patienter et attendre la nuit pour observer les étoiles la plus brillantes, ou la direction que vous sentez être juste pour l’Être que vous êtes et ne plus avoir peur de l’espace infini et immense qui vous permets d’accéder à tous les champs expérientiels que vous souhaitez.

Donc l’histoire du puits est celle de la Claustrophobie et de l’Agoraphobie qui sont en chacun de nous. Et vous n’avez pas à avoir peur du vide, de l’espace infini comme vous n’avez pas à avoir peur d’être au coeur de vous-mêmes , même si parfois, vous vous perdez au coeur de vous-même. Voilà. L’histoire du puits.

Vous pourrez retrouver de nombreux témoignages de cette réalité expérimentée sur le Site Web de la Fondation, ainsi que sur les différentes Pages Facebook, YouTube, Instagram, IGTV ETC. (Voir les liens ci-dessous en bas de page).

Ci-Après, l’ensemble des Liens et Médias existants à ce jour, à votre discrétion :

Évocation et Descriptif des Créations et Bijoux en vente sur le site Web de la Fondation
Lien de la page web de la « Boutique de la Fondation » – © : + Lien en cours de création : Juillet 2022
Le Mail de la Boutique du SAV de la Fondation : sav@soulhealersfoundation.com

Contact pour la Fondation (Certification Credas) :
contact@soulhealersfoundation.com

Site Web de : The International Foundation Of Soul Healers :
https://soulhealersfoundation.com

Contact pour les séances individuelles :
soulhealersfoundationparis@gmail.com

Lien linktree :
https://linktr.ee/soulhealersfoundation

Lien Pinterest :
pinterest.fr/soulhealersfoundationparis

Lien Unionlight de la Fondation:
Soul Healers Foundation

Lien Unionlight de Luc Benhamou Auteur – Médium – Conférencier :
Luc Benhmaou

Lien Google My Business qui référence la Fondation : 
The International Foundation Of Soul Healers : 
: Soul Healers Foundation

Lien Google My Business 
Luc Benhamou : Auteur – Médium – Conférencier : 
Luc Benhmaou

Facebook Page : Luc Benhamou
https://www.facebook.com/luc.benhamou.71

Facebook Fan Page :
Soul Healers Foundation Paris – Luc Benhamou
https://www.facebook.com/soulhealersfoundationparis/

Facebook Fan Page :
Âmes en réversion Karmique – Luc Benhamou et Pascale Grissmer :
https://www.facebook.com/AmesenReversionKarmique/

Facebook Page – Personnalité Publique
Luc Benhamou – Auteur – Médium – Conférencier :
https://www.facebook.com/Luc.Benhamou.Auteur.Medium.Conferencier/

Instagram/ IGTV Pro : Soulhealersfoundation

Dans la chronologie des liens direct à la chaîne Odysee :
 https://odysee.com/@soulhealersfoundation:2

Dans la chronologie des liens direct à la chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/c/SoulHealersFoundationParisLucBenhamou

Teaser/Vidéo
Présentations des Ateliers, Formations et Soins de 2023

Les événements de The International Foundation of Soul Healers
https://www.youtube.com/watch?v=3jX1EcoDJBc

L’Atelier : GCDMQ du 9 au 16 Mai 2022 
Le Film du GCD du 9 et 10 Mai, 
Les Conférences, Les Témoignages, Les Interviews
https://youtu.be/HnXF6Qk9O9s

Le Cercle de Lumière du : 26 Mai 2022
« l’Ascension » Le 24 Juin – Les 7 Planètes
https://youtu.be/3S_re7_sBFc

✨Le Cercle de Lumière du 22 Février 2022
les 272 jours d’ encodage de l’ADN :
https://youtu.be/BiH1yJP19xY

✨ « L’ Atelier Évolutif » avec : Arnauld Malher du 2 Février 2022
https://youtu.be/rnyZYf4n5lQ

✨Le « Cercle de Lumière » du Mercredi 8 Décembre 2021.
6 Médiums en fusion. Modification Vibratoire Magistrale et
re-encodage de la planète et des êtres jusqu’à Février 2022.
https://youtu.be/6NujfOfAS5w

Le Cercle de Lumière du mercredi 27 octobre 2021. 
7 Médiums en fusion. Modification planétaire,
accès au Plans et au re-encodage de la planète et des êtres.
Ré-informations inter-plans actifs et modifications profondes
jusqu’au 8 Décembre 2021.
https://youtu.be/KIeF3KjdrXo

Teaser/Vidéo
Présentations des Ateliers, Formations et Soins de 2022

Les événements de The International Foundation of Soul Healers
https://youtu.be/gqgyT3QsGww

✨ Le Live « L’Astral et L’Ether 
Le Mouvement planétaire : Le 28 Juin 2021 
Avec Marvin Duponchelle 
https://youtu.be/Lp_shEdJqW0

✨ Le Cercle de Lumière du 1er Mai 2021
12 Mediums en Présence et en Fusion
https://youtu.be/Re86cXreMVY

✨ Le Cercle de Lumière du 28 Mars 2021
https://youtu.be/FU8iyLWy0T8

Teaser Vidéo
 Genève 30 et 31 Janvier 2021
« Soins Collectifs de « Guérison Christique Diamantaire »
https://youtu.be/NbgOLh7wImg

Conférence Live – Vidéo du 7 Octobre 2020 « La Newsletter Stellaire » 
« Les Canaux Médiumniques » – « Interview et Live Facebook avec Arnaud Mahler »
https://youtu.be/gMGYPzzW7vo

Conférence Live – Vidéo du 3 Juin 2020 « La Newsletter Stellaire »
« Le Miroir des illusions – Le Corps Quantique »
`« Interview et Live Facebook Arnaud Mahler »
https://youtu.be/IxyhvkjN9zA

Conférence Live – Vidéo du 8 Avril 2020 « La Newsletter Stellaire »
« Interview et Live Facebook Arnaud Mahler »
https://www.youtube.com/watch?v=lgdrZHjcaKE

Conférence « De la Communication à la Communion… »
du Samedi du 14 Septembre 2019 à Breitenbach/Alsace
https://youtu.be/U1JFgJJ0VVc

Film/Teaser : « Le 2 éme voyage de la Reconnexion de L’Âme »
Sedona /Arizona : Voyage Quantique dans les Vortex simples et Bi-Spiraux
(Du 1er au 13 Septembre 2019)
https://youtu.be/PbGgxt1pQJ8

Conférence vidéo du 28 Juillet 2018 au :
« Château de Reilhanette à ciel ouvert » :
Communication Quantique – Vies Antérieures
« L’Amour c’est de la Com…»
https://youtu.be/o598Ho26ino

Video conference of July 28, 2018 at the :
“Château de Reilhanette in the open air” :
English Subtitles « Quantum Communication
Anterior Lives – “Love is the Com …”
https://youtu.be/bqs8Y0jJHus

Vidéo/Teaser « Remerciements »
https://youtu.be/VaC_m-aGVEw

Meeting March 9th 2017 – English Subtitles –
https://youtu.be/Syvm4TxRXj0

Entretien Vidéo du 9 Mars 2017
https://m.youtube.com/watch?v=ZNRg8cI87gE

Bannière Vidéo YouTube – Soul Healers Foundation Paris
https://youtu.be/MP1FC3rvhdM

Entretien Vidéo « Autobiographie » du 22 Novembre 2016
https://m.youtube.com/watch?v=ZZS1IGj-BSU

Vidéo Meeting « Autobiography » November 22th 2016
English Subtitles
https://youtu.be/ZZS1IGj-BSU

Interview du 24 Janvier 2017 / Article du journal Tepaseul magazine :
http://www.tepaseul-magazine.fr/lamour-inconditionnel-coeur-de-lhumain/

✨Amour et Paix 💜 Luc Benhamou
Merci Infiniment, je vous souhaite une merveilleuse présence de Vie…

Luc Benhamou

Auteur – Médium – Conférencier
Fondateur et Président de :

Fondation Internationale des Guérisseurs d’Âmes
The International Foundation of Soul Healers

Copyright – © – Novembre 2018

Par SMS uniquement : +33 (0)6 32 84 97 03

Partager cette Page sur les Réseaux Sociaux

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
VK
Telegram
×
×

Panier