Retranscription Manuscrite Intégrale

(Accompagnée de textes* et Compléments de Recherches*)

« Naissance d’une Âme – Le Cheminement dans l’Incarnation »

Conduit par Séverine A. Berthelot. Le 9 Mars 2017 à Paris

« Entretien avec : Luc Benhamou » 
Voici le lien de la vidéo, sur la chaine YouTube : https://youtu.be/ZNRg8cI87gE

 

Bonjour à Toutes et Tous, voici la Retranscription Manuscrite Intégrale réalisée par :

Madame Marie Yvonne Uthurralt

 

Séverine. Bonjour Luc. Alors aujourd’hui, le thème de notre entretien c’est la « Naissance d’une Âme et cheminement dans les incarnations ».

 

Voici un livre ouvert sur les existences, un témoignage authentique, vivant et réel du cheminement de quelques Âmes. Le témoignage de 7 d’entre elles ayant vécu le fil des millénaires, au gré des vies. Elles se sont chargées de traumas, de marqueurs qui amènent à comprendre leurs limitations, leur incapacité d’expansion de Conscience qui précède à leur retour à l’origine de la seule fréquence inertielle, celle de l’Amour Universel. Cela induit indirectement aux Lois de Résonance et de Responsabilité de chaque Âme dans le parcours des incarnations. Nous sommes Tous et Toutes responsables et ce sans exception, de nos actes, de nos pensées qui nous créent et conditionnent notre vie. (1mn30s)

 

… Afin d’appréhender le cheminement de et dans l’incarnation, prenons une Âme du parcours initial de sa naissance jusqu’à notre siècle. Elle est, à ce jour, dans sa 703ème incarnation, composée des affects résultant de son chemin individué qui crée les conditions actuelles de sa réalité, de sa dualité, et elle est encore aveugle à l’Unité présente en totalité, depuis le point d’origine de sa naissance primordiale. Elle a donc : 13 vies hors densité terrestre après sa naissance originelle, 4 en corps de lumière, 4 en corps semi-densité et 1 existence en pleine densité, 9 existences extra-terrestres incarnées dans les constellations suivantes : Sirius, Aldébaran, Lumia, Orion et Andromède. (2mn20s)

 

… Sont actuels et à ce jour actifs les Marqueurs Traceurs Limiteurs dans les trois niveaux traumatiques karmiques de l’incarnation, liés à ces identités ou identifications précédentes. Les impacts sont multidimensionnels, multi-fréquentiels dans l’instant T au présent, c’est le quotidien de cette Âme en induction, une multi-réalité vivante composée de ces 703 incarnations. (2mn50s)

 

… Pour les Marqueurs Traceurs Limiteurs les plus puissants, elles sont au nombre de 81 dont : 4 en magie noire, 8 en magie blanche, 9 en pouvoir, 7 en manipulation, 6 en égo spirituel je précise, et 9 en guerre ou conflit armé.

 

… Pour les moyens, ils sont au nombre de 43 et au nombre de 28 pour les faibles, soit un total de 152 Marqueurs Traceurs Limiteurs, tous actifs et simultanés. En résumé, un brouillard cosmique stocké dans les Annales Akashiques qui détourne littéralement de la vision de Conscience de l’Unité… Alors, un canal ouvert à 7% au niveau de sécurité, pourquoi ce niveau de sécurité ? (3mn37s)

 

Luc. Si le canal était ouvert à plus de 50% ou même à 40%, il s’avérerait que l’on contacte directement les fréquences induites liées aux identités précédentes de nos incarnations. Donc, à partir de là, comme nous sommes encore dans la dualité, le fait de pouvoir retoucher à ces fréquences directement ne sont pas autorisés, afin de sauvegarder la personne de ses mémoires précédentes inductives, mais ce n’est pas, simplement, un niveau de sécurité qui concerne la personne elle-même, puisque ça concerne aussi l’humanité. (4mn14)

 

Séverine. Alors Luc, tu nous as parlé des Marqueurs Traceurs Limiteurs, mais que sont les Marqueurs Traceurs Limiteurs ?

 

Luc. Alors, le Marqueur est lié à l’implication directe à un évènement créé qui pose une marque intangible à travers un évènement, que l’on ait tué une personne, que l’on ait commis un acte contre l’Amour Universel, cela crée directement une fréquence induite que l’on appelle un « Marqueur ». Que ce soit il y a 100 000 ans, 600 000 ans ou 1 million d’années, le temps est linéaire et donc l’induction de ce Marqueur est absolue et complète, y compris dans la dernière incarnation qui est liée au fil des existences et au parcours des existences, tant qu’il n’est pas traité, nettoyé, transmuté, afin qu’il ne soit plus actif. C’est directement un impact direct sur la Conscience de l’Âme incarnée. (5mn14s)

 

Séverine. Qu’est-ce un Traceur ?

 

Luc. Un Traceur c’est exactement comme un poste émetteur/récepteur. Chaque Marqueur est équipé, entre guillemets pour parler de manière très humaine, d’une fréquence, et donc cela induit automatiquement le fait qu’il y ait une fréquence émettrice et réceptrice, pourquoi ? Parce que, au fil des incarnations nous rencontrons des personnes, nous commettons un certain nombre d’actes et ces fréquences, directement, sont induites aux personnes et aux évènements que nous avons déjà rencontrés. Donc, lorsque l’on croise une personne dans la rue et qu’on croit la connaître ou que l’on pense la connaître, donc il y a une intuition de connaître cette personne. Très légitimement pour beaucoup de cas il s’avère que la fréquence réagit et rappelle l’incarnation déjà vécue avec cette autre Âme, dans un autre temps, une autre identité, une autre géopolitique, d’autres aspects culturels, mais la fréquence elle, est toujours induite et vivante. (6mn22)

 

Séverine. Et donc, on en arrive aux Limiteurs.

 

Luc. Le Limiteur induit le principe d’une non-autorisation, c’est-à-dire on est limité dans l’incarnation par le fait d’avoir agi non dans le sens de l’Amour Universel et de la Conscience de la Source. Comme nous allons être limités et au fil des incarnations, comme l’ensemble des Marqueurs Traceurs Limiteurs s’additionne, il s’avère que nous sommes de plus en plus limités dans notre capacité cocréatrice et de matérialisation. C’est une manière pour l’Âme de comprendre qu’elle doit se poser des questions sur pourquoi est-ce qu’elle est limitée ? Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de fluidité dans son existence ? Pourquoi est-ce que les choses ou les évènements ou les personnes qui viennent à son encontre sont toutes conflictuelles ? Et donc, le Limiteur est complémentaire au Marqueur et au Traceur, afin de marquer l’Âme afin qu’elle puisse revenir et se poser les bonnes questions. (7mn19s)

 

Séverine. Alors, pourrais-tu nous donner une image pour comprendre.

 

Luc. Chaque Marqueur Traceur Limiteur est un point marqué soit sur les organes, soit sur le squelette, la colonne vertébrale, le cerveau, bref toute partie du corps. Nous sommes multi-fréquentiels. Donc, chaque Marqueur Traceur Limiteur est marqué sur notre corps, dans notre incarnation et dans nos corps subtils. Donc, si au bout d’un certain nombre d’incarnations nous avons multiplié les Marqueurs Traceurs Limiteurs liés aux incarnations, ils sont un impact direct, ils sont tous actifs, et plus les incarnations ont été denses et difficiles, plus il y a de Marqueurs Traceurs Limiteurs, et donc il y a des impacts de plus en plus puissants dans la réalité de l’Âme incarnée.

 

… Donc, une image précise. Prenons une marionnette. Chaque fil qui rattache la marionnette alors que le fil est invisible, chaque fil qui rattache la marionnette à son manipulateur, c’est le manipulateur qui fait jouer un rôle, un scénario, un acte, une vraie pièce de théâtre, un film, sauf que la marionnette que nous sommes à travers les incarnations, le manipulateur c’est nous-même, parce que nous avons créé-nous-même l’ensemble des actes de nos incarnations précédentes des Marqueurs Traceurs Limiteurs, et donc c’est nous-même qui jouons notre propre pièce de théâtre dans la limitation, dans les impacts, ce que nous avons créé pour nous-même et ce que nous avons fait subir aux autres. (9mn15s)

 

Séverine. Aurais-tu une deuxième illustration à nous partager ? (9mn20s)

 

Luc. Imaginons une baie vitrée plein Sud, le soleil est brillant, on sent la chaleur on sent la vibration, on se sent pénétré par l’Amour Universel, c’est le début de toute forme d’incarnation. Même s’il y a cette première séparation de la baie vitrée, c’est-à-dire que déjà il y a le fait que l’Âme soit déjà rentrée dans un Corps de Lumière et qu’elle soit légèrement séparée de la Source, elle perçoit l’Amour Initial, elle le vit, elle le sent en communion. À la première incarnation de magie noire c’est un rideau occultant qui se met devant la baie vitrée. On ne sent plus la chaleur, on ne sent plus la vibration, on commence à être dans la pénombre, c’est-à-dire la dualité et l’égo qui commencent à rentrer en fonctionnement, le mental qui commence à rentrer en fonctionnement. Donc, si on reprend l’ensemble des traumas de la personne dont on a initié le principe au départ, sur 703 incarnations il s’avère qu’elle a eu 152 traumas, un certain nombre dans les plus puissants, un certain  nombre dans les moyens, etc.

 

… Concernant les plus puissants, et bien ce sont les rideaux occultants. Pour les moyens ce sont des rideaux épais, pour les plus faibles ce sont des rideaux, mais des voilages, et ce qui fait que l’on se retrouve complètement dans le noir de la pièce. On ne sent plus, on ne perçoit plus la Source. On ne sent plus, on ne perçoit plus l’Unité, que ce soit des rideaux, que ce soit des fils, il y a la marionnette. Ce sont des images simplement pour comprendre l’activité inconsciente et réelle de ces Marqueurs Traceurs Limiteurs liés aux incarnations précédentes. (11mn12s)

 

Séverine. Veux-tu nous donner un exemple concret d’existence qui a été marquée par ces fameux Marqueurs Traceurs Limiteurs. Et bien, la première naissance de cette Âme par exemple il y a 8 millions d’années. (11mn30s)

 

Luc. Et ça va permettre aussi de comprendre des inductions qui ne sont absolument pas conscientes. Nous sommes nous-même dans un champ fréquentiel où l’ensemble des fréquences actives nous empêchent de prendre conscience, nous font fonctionner dans cette dualité qui nous empêche d’ÊTRE. Le monde qui existe aujourd’hui a été fait de dualité, de séparation. Il est essentiel de comprendre qu’à l’origine des choses tout cela n’existe pas. Nous avons la capacité, la possibilité aujourd’hui d’être en dé-partition karmique, quantique, afin de déstructurer, de se réinitialiser totalement, afin de retrouver l’Essence Première, Initiale de la Source, et donc de l’Amour Universel. (12mn26s)

 

.. Donc, je vais commencer par la première naissance de cette Âme. Je vous en fais lecture.

« Il y a 8 millions d’années, ce qui nous permet simplement déjà d’ouvrir la Conscience au Temps Sidéral, qui n’est absolument pas le temps humain de la dualité, et qui fait que cette Âme, à la fois immatérielle et consciente, Conscience, a traversé des millions d’années et des centaines d’existences dans la dualité et dans les impacts créés ». (13mn03s)

 

… C’est la naissance en Corps de Lumière et il y a eu un évènement singulier avec la naissance d’un groupe de 1000 Âmes qui ont été concernées. C’est une décision de la Source. Ne me demandez pas pourquoi la Source et la Conscience a décidé que 1000 Âmes allaient avoir cette forme d’impact. C’est une forme de représentation d’expérimentation souhaitée par la Source. Je n’en connais pas les modalités précises, c’est le niveau d’information que j’ai aujourd’hui.

 

… Cette Âme est entrée dans les champs ou couches de son enveloppe de Lumière. Elle a reçu à ce moment précis une surdose d’énergie qui a affecté son entrée, sa position, son habillage complet dans le Corps de Lumière. Simius (5ème Harmonique Stellaire) parle d’une fraction quantique qui ne s’est pas mise en place, une pellicule d’énergie, une couche Sub-Adamantique. Cela a créé un manque de cohésion important au niveau de l’énergie vitale et ce, encore actuellement, pour cette Âme qui est dans cette 703èmre incarnation. Donc, il faut bien comprendre que c’est une difficulté supplémentaire pour la récupération consciente de sa propre réalité. (14mn09s)

 

« À 8 millions d’années, cette Âme naît avec un affect si spécifique qui va traverser l’ensemble de ses existences sur une évanescence de sa Conscience Première, et ça concerne 1000 Âmes ». (14mn36s)

 

… Donc, une fois de plus, pourquoi est-ce que la Source a souhaité que ces 1000 Âmes expérimentent cette particularité au fil des existences. J’espère qu’ils vont me donner la réponse un jour pour que je puisse expliquer pourquoi la Source a souhaité cela. (14mn50s)

 

Nous allons poursuivre par une existence où il y a eu encore un impact précis concernant justement cette destitution à la Conscience de l’Amour. « C’était en – 509 800 avant Jésus-Christ. C’est la quatrième incarnation en semi-densité, Être en semi-densité ailleurs, dans les Pléiades non sexuées ».

 

… Donc, cette Âme a vécu un rayonnement particulier qui l’a envoyée à travers l’espace, sur un autre système, une autre constellation. Il y a eu une destruction moléculaire partielle qui a touché l’essence de l’Âme et, ce qui en résulte, un manque de Conscience de l’Amour. C’est le deuxième impact lié à cette naissance qui a été extrêmement particulière. Donc là, c’est aussi l’émergence de cas extrêmement précis Là, on parle d’un groupe de 1000 Âmes et il est tout à fait possible que d’autres groupes liés à la naissance de la Source ou de la Matrice aient aussi vécu une expérimentation soit semblable, soit légèrement différenciée, afin que les Groupes d’Âmes qui s’incarnent au fil des existences puissent avoir des cheminements plus singuliers, voilà ! (16mn05s)

 

Je vais continuer par une autre existence en « – 193 813 avant Jésus-Christ. Là, c’est en Australie. » Cette Âme aborde de la densité extraterrestre et, à partir de là, c’est dans l’extraterrestre d’Orion, arrivée avec un autre groupe d’autres extraterrestres, pour monter un laboratoire d’expériences et de modifications génétiques ».

 

… Il s’avère que pendant un certain temps et pendant plusieurs millénaires, plusieurs civilisations avaient un concordat stellaire autorisé aussi par les Êtres de Lumière. La Terre était un Sanctuaire où certaines expériences, ou évolutions génétiques pour les Règnes étaient autorisées par les Êtres de Lumière et la Conscience de l’Amour Universel, puisqu’il faut comprendre que ces civilisations extraterrestres ont des connaissances, des capacités qui sont bien au-delà de notre compréhension actuelle, même si on en a certains aspects, mais voilà. Donc, il y a un certain nombre de milliers, voire de millions d’années, la Terre a été visitée de très nombreuses fois par des équipes de chercheurs, de généticiens, d’accompagnateurs aussi de groupes humains, toutes ces phrases sidérales qui ont été aussi écrites par, entre guillemets, les Êtres d’Amour que sont aussi les extraterrestres. (17mn35s)

 

… Il faut aussi comprendre une chose. Les Êtres de Lumière communiquent aussi bien avec les extraterrestres dans un corps différent, dans un autre plan de Conscience, à un autre champ de connaissance et de perception que le nôtre, comme ils communiquent aujourd’hui avec moi, comme avec d’autres. Donc, il n’y a pas de différence entre les Êtres qui vivent sur Orion, Sirius, les Pléiades, Aldébaran ou Véga que nous aujourd’hui. Nous sommes simplement dans des stades d’incarnations différenciées. Donc, dès l’instant où nous avons cette capacité de s’émanciper de la dualité et de comprendre que la Connaissance et la Conscience est bien plus vaste et plus réelle que nous pouvons encore le penser dans notre incarnation, afin de vraiment changer de modèle de pensée. Il est essentiel de changer ce modèle de pensée de la dualité et de l’égo. Tant que nous sommes encore en présence et en réalité de notre séparation, nous ne sommes pas en capacité de comprendre l’Univers à 360°. (18mn44s)

 

Je continue sur cette existence. « Ces extraterrestres donc ont manipulé des codes génétiques interrègnes, ADN extraterrestres et autres, pour créer des hybrides génétiquement modifiés sans Accord Universel, car il s’avère justement que même s’il y a parfois des accords, le fait d’être dans une civilisation avec ce niveau de connaissance, ils commettent aussi des actes qui ne sont pas autorisés pour les Lois Universelles d’Amour et de Création. Et donc, comme tout Être qui n’est pas dans l’Unité, se posent des Marqueurs Traceurs Limiteurs, quelle que soit la civilisation, quel que soit le niveau de connaissance, c’est le même principe, et ces Marqueurs Traceurs Limiteurs sont un principe universel. » (19mn35s)

 

… L’impact d’une manipulation génétique non autorisée par les Êtres de Lumière induit directement dans l’existence de cette personne, au fait d’être dans une interdiction de création : c’est l’impact réversif automatique. La personne n’a pas la capacité de créer, tout est bloqué autour d’elle, la personne n’a aucune capacité consciente de pouvoir modifier les frontières de fréquences des Marqueurs Traceurs Limiteurs. C’est une induction réversive extrêmement puissante liée à cette existence de manipulation génétique. (20mn17s)

 

 

Je vais poursuivre par une vie en « – 116 503 avant Jésus Christ, sur le continent Nord-Américain, un hybride. » « Un hybride, alors qu’est-ce qu’un hybride ? Un hybride est un Être lié avec une base d’ADN extraterrestre. Il faut savoir que ces civilisations arrivaient sur Terre et n’utilisaient pas leur staff (j’utilise un mot britannique), ils ne venaient pas avec. Ils ont la capacité de créer directement des Êtres, des corps tout simplement, avec une accélération extrêmement rapide en termes de l’âge adulte, mais avec des codes génétiques extrêmement précis pour, en fin de compte, créer le personnel nécessaire à leur temps sur Terre. Donc, c’est peut-être des serviteurs, des laborantins, des guerriers, des protecteurs, bref, il y a toutes sortes de créations qui ont été réalisées, et la capacité qu’ils avaient aussi c’est d’induire un anima, donc une Âme, d’appeler une Âme dans un corps afin de l’animer, mais l’Âme rentre dans une semi-responsabilité parce que le code génétique induit limite complètement l’aspect de la Conscience, et donc on appelle ça une vie de semi-responsabilité ». (21mn37s)

 

Je poursuis sur la lecture. « Cet hybride a été divisé en génétique, une vie en semi-responsabilité impliquée au code génétique dans la soumission, l’obéissance. L’obéissance à qui ? Au créateur, puisque c’est l’Être extraterrestre qui l’a créé avec une partie de son code génétique. Donc, il y a une obéissance induite ». (22mn03s)

 

… L’ordre donné, cet hybride s’est modifié son propre code génétique pour pouvoir fuir, mais il n’a pas pu. Il l’a fait pour ne pas mourir par rapport à la mort programmée du code génétique. Il faut savoir que les Êtres qui ont été créés avaient des rythmes d’existence ou de dégénérescence cellulaire parfois extrêmement rapides. Ils pouvaient vivre 8 mois, 6 mois, 2 ans, c’était selon la volonté ou le souhait du code génétique induit et du service pour lequel ils étaient programmés à travers ce code génétique. (22mn35s)

 

« Le rapport d’impacts sur l’Âme de Marqueurs Traceurs Limiteurs sur cette vie présente, 16 Marqueurs Traceurs Limiteurs ».

 

… 16 fréquences induites et qui amènent l’Âme à une profondeur inconsciente encore plus marquée par rapport au fait qu’elle a été définitivement séparée de l’Amour Source et de sa Fréquence Initiale d’Âme. Cette manipulation génétique n’était pas autorisée par les Êtres de Lumière. Cela a eu un impact puissant dans sa réalité. Ce n’est pas le fait d’être en réaction à la soumission, ou à l’obéissance, ou à l’ordre donné, mais le fait de ne pas être connecté a créé une forme de dissociation de la Conscience supplémentaire. C’est un discernement qui va revenir et qui va être défait de l’aveuglement dans l’obéissance.

 

… Il y a eu 3 autres vies qui ont été marquées du même ordre pour cette Âme, l’obéissance, sa capacité à s’effacer, à laisser l’autre prendre la place ou, plus exactement, sa place. C’est un bloc du pouvoir, de l’obéissance, de l’ordre, un effacement, une forme d’abnégation. C’est insidieux, car cela peut avoir des impacts subtils sans réelle mise en conscience dans l’incarnation de la personne. C’est là où j’insiste encore sur le fait que si parfois on a la capacité de percevoir des inductions précises lors d’évènements ou de rencontres, certaines inductions ou fréquences ne sont pas perceptibles, elles sont inductives, sans aucune capacité de les analyser, et ça c’est justement ce fond de brouillard cosmique qui règne littéralement dans chaque Être incarné, et qui empêche littéralement la réadaptation à la non dualité. Cette Âme a été déconnectée de sa réalité universelle. Son Âme vit une forme d’ignorance partielle, elle en a été affectée. Cette forme d’absence crée un manque de présence dans l’incarnation. (24mn43s)

 

Séverine. Nous continuons donc dans les exemples d’existences, avec une existence en 30 807 avant Jésus Christ, en Australie, un hybride. « J’ai été créé pour manipuler du matériel génétique. J’étais dans un laboratoire et je travaillais à créer d’autres Êtres hybrides à des fins d’utilité pour la race et qui avaient besoin de personnel, sauf que j’ai manipulé du matériel génétique pour mon propre compte, pour modifier mon propre code ADN afin de me destituer du contrôle qui était exercé sur moi par cette race et, en modifiant mon code génétique, je me suis destitué du rapport à l’Unité du Code Unitaire et de la Conscience Universelle. L’impact dans mon existence actuelle, je n’accepte pas ma place, je n’accepte pas qui je suis, je n’accepte pas le lien hiérarchique, je n’accepte pas le contrôle qui est fait sur moi, je veux me séparer de ce qui peut me contrôler, donc désunion, ego, ce qui veut dire je n’appartiens pas au Créateur. Je ne suis pas dans l’Amour Universel, je n’accepte pas la cohésion du tout, c’est-à-dire un ensemble cohérent qui fonctionne selon les Lois Universelles de l’Amour, et donc de la Création ». (25mn58s)

 

Je poursuis avec ce témoignage, 16 919 avant Jésus Christ. J’étais un extraterrestre asexué aux Etats-Unis en Floride. « J’étais venu pour faire des prélèvements et étudier les espèces. J’ai rencontré des hommes pour vivre avec eux, pour enseigner et partager les connaissances. Face à la Conscience duelle de l’humanité on m’a tué, car ils ont eu peur de moi. Je dérangeais. Les traumas majeurs : si je donne mon Amour on va me tuer. Je préfère me mettre en retrait plutôt que de prendre le risque d’être tué. J’apporte l’Amour, la connaissance et le partage et on me tue, car je donne mon cœur. A nouveau, cela m’empêche d’Être. Mon Âme est déchirée, elle est décalée hors de moi d’environ 6% ».

 

Nous allons donc aborder les vies suivantes par les traumas spécifiques au féminin, à la réceptivité. Nous continuons donc en – 16 723 avant Jésus Christ, en Amérique du Sud au Brésil, une femme. (27mn03s)

 

« J’étais une très belle femme, aguicheuse et désirée. J’ai séduit beaucoup d’hommes et de femmes. J’étais bisexuelle. Je m’amusais beaucoup à faire l’amour, à vivre légèrement, pas dans le sens négatif. Les mœurs n’étaient pas les mêmes à cette époque-là, elles étaient plus libres. J’ai été maudite par tous parce que je n’avais aucune règle de vie. Je faisais ce qui me plaisait et je n’avais cure du souhait des autres. Je faisais ce que je souhaitais sans demander aux autres leur présence, leur accompagnement ou leurs conseils. Je ne comprenais pas pourquoi les autres ne vivaient pas comme moi ».

 

C’est quelque chose que l’on peut dire aujourd’hui ça « les autres ne vivent pas comme moi ». (27mn41s)

 

Luc. Au bout d’un certain nombre d’incarnations l’Âme rentre dans la dualité profonde, l’ego, la séparation, l’expérimentation pour analyser, percevoir par échanges avec l’autre, quelles sont les limites, non seulement de l’autre, mais nos propres limites. Tout cet échange est induit. Le mental, l’intuition, le cœur, les émotions sont toutes des fréquences en résonance déjà avec les vies précédentes et impactent directement la réalité consciente, soit du mode réceptif féminin, soit du mode assertif actif masculin. Et donc, les séparations sont de plus en plus induites et marquées. (28mn38s)

 

Séverine. D’ailleurs, nous allons le découvrir dans l’impact dans son existence actuelle. Elle dit ceci. « Je ne vis pas du tout de mon corps, rapport à la fois inversif et actuel, puisque les Limiteurs sont sur « ON ». Aujourd’hui encore, dans cette existence, je suis une femme magnifique et, d’un point de vue général, je fais ce que je veux sans les autres ».

 

Est-ce que vous pourriez peut-être me dire ce que ça induit dans la vie concrète de cette personne ?

 

Luc. Cette personne, dans sa réalité, souhaite exister à travers une forme de matérialité qui est conforme à ses manques personnels, c’est-à-dire aux vides qui ont été réalisés au fil des incarnations. Le fait de se sentir en manque et, en fin de compte, on a besoin d’acheter, de réaliser, de faire afin de se contenter, afin de remplir un vide qui a été marqué par l’absence de Soi à travers les incarnations. (29mn50s)

 

Je vais donner quelques exemples. « Elle fait les choses seule, elle achète un appartement, gère quotidiennement sa vie parce que c’est marqué. Elle ne comprend pas les autres qui ne vivent pas comme elle. En même temps, inconsciemment, elle aguiche, elle sait qu’elle a un physique. Elle est face à un homme, c’est l’impact de sa présence et de son corps qui joue avec sa réalité partielle. D’une manière ou d’une autre, le rapport à la situation, même s’il est induit ou inconscient est là, c’est une forme d’aguichement inconscient, qui n’a pas envie que l’autre te regarde uniquement pour ton corps. Seulement, ce n’est pas un hasard si on t’a donné ce corps là dans ton existence, dans cette incarnation et à nouveau, puisque c’est justement pour comprendre et dépasser l’enveloppe, dépasser le regard de l’autre, même duel, qui va permettre à un moment donné, soit de s’apercevoir ou de sentir qu’une personne peut regarder la personne au fond de l’Être, et pas simplement par l’enveloppe qu’elle représente. » (31mn01s)

 

… Et donc, c’est le dépassement de Soi, c’est un désir de dépassement de Soi qui est induit à l’incarnation. Voilà pourquoi on lui a redonné une enveloppe qui attire à nouveau, puisque dans l’incarnation précédente, bien évidemment, elle était libre, elle faisait ce qu’elle voulait, elle ne s’occupait absolument pas des autres. Et donc là, c’est le regard de l’autre qui l’oblige à Être à nouveau, à sortir de cette dualité, à sortir de l’impasse inconsciente de « JE ME FOUS DE L’AUTRE ». (31mn39s)

 

Séverine. Est-ce qu’il serait juste de dire que c’est une synchronicité qu’elle soit dans ce corps là, dans cette existence ?

 

Luc. Tout à fait, pourquoi une synchronicité ? C’est l’exacte résonance fréquentielle qui appartient au cheminement. Ce sont parfois des décisions qui sont prises bien au-delà de notre capacité de compréhension. On nous induit, on nous présente le fait de s’incarner dans ce corps, dans cette famille, dans cette géolocalisation précise, afin d’induire une certaine Conscience ou une certaine forme d’interrogation qui est directement liée, de toute manière, aux impacts précédents, mais on nous induit à vivre les choses, à réexpérimenter, ou à réexpérimenter de manière inversive ou réversive selon les cas. Ce qui aujourd’hui pour cette Âme, dans ce rapport d’impacts, c’est pour qu’elle vive avec son corps. C’est là l’induction et pas sans et dans une autre forme de réalité. (32mn51s)

 

« Dans tes relations tu n’es pas maudite mais on ne s’intéresse pas à toi, particulièrement parce que tu renvoies l’image de « je n’ai pas besoin de vous ». Il y a encore l’aspect « je suis une belle femme, je fais ce que je veux dans mon existence, par moi-même, avec mon égo. Je n’ai pas besoin de vous, mais en même temps j’impose ma réalité de corps et de femme plantureuse ». C’est la vérité, tu es une femme plantureuse, tu es féminine, sauf que tu en as une culpabilité. Ce n’est pas l’image que tu veux donner, c’est le rapport de culpabilité à l’autre. » (33mn32s)

 

« Elle ne comprenait pas pourquoi les autres ne vivaient pas comme elle, une forme d’auto-isolement ou une auto punition inconsciente dans cette vie. Tu refuses de vivre ton corps, c’est un impact psychosomatique induit et puissant à la réalité des Marqueurs Traceurs Limiteurs. Tu t’empêches de vivre ta féminité. Ce schéma profond inscrit en elle depuis très longtemps induit dans sa réalité la Non-Vie. Elle fait comme si son corps n’existait pas, et ça, c’est la séparation la plus puissante qui existe, le mental séparé du corps, séparé de l’Âme. C’est la dissociation la plus aboutie, la plus dure, la plus marquée, la plus difficile. » (34mn25s)

 

Séverine. Alors justement, pourrais-tu nous donner une autre image qui pourrait vraiment illustrer ce dont on a parlé précédemment.

Luc. Puisqu’on est rentré dans les schémas réceptifs liés à la dualité, je vais expliquer de manière générale. À l’origine, à la naissance de toute Âme, nous rentrons sur le Chemin Blanc. Au bout de ce Chemin, tout au bout, il y a la Lumière, celle de l’Amour Universel qui nous renvoie cette vibration d’Amour sur ce Chemin. Nous marchons, je vais vous donner une image avec un bouquet de fibre optique. Chaque bout de fibre optique est une petite lumière extraordinaire et forme un bouquet de lumières. Ce sont toutes les fibres et fréquences de l’Amour Universel qui nous sont données à l’origine, et nous marchons chaque pas sur le Chemin Blanc, vers la Lumière. Plus nous faisons de pas et plus il y a la première interrogation parce que à gauche il y a la forêt réceptive, féminine, et de l’autre côté à droite, il y a la forêt assertive, celle de l’action masculine. Et donc nous marchons et, comme toute Âme qui souhaite expérimenter et qui s’interroge, va rentrer dans l’une ou l’autre des forêts, et au départ, elle rentre avec son bouquet de fibres optiques absolument illuminé et clair, le début de la première forme de dualité, celle de l’assertif ou du réceptif et elle commence à vivre l’existence dans une des parties et, au fil des incarnations, elle retraverse le chemin et elle va directement de l’autre côté. (36mn15s)

 

… Parce que, ayant vécu dans le réceptif, elle va se dire mais qu’est-ce que ça donne dans l’assertif. Et donc c’est un échange continuel entre le réceptif et l’assertif, c’est-à-dire qu’est-ce que représentent le féminin et le masculin, tels qu’on les évoque encore aujourd’hui. C’est simplement la dissociation de l’Unité. On vit de manière séparée la réceptivité et l’assertivité de l’action, alors qu’elles sont une seule et même chose, une seule et même condition, mais l’expérimentation, les champs d’expérimentation ont induit en nous cette séparation, voilà. (36mn56s)

 

… Je vais poursuivre par une vie en « – 9 469 avant Jésus Christ, en Éthiopie. » Là, c’est un homme très puissant, sans cœur, un égo aguerri. Donc, on rentre là, véritablement dans l’assertivité, l’action, le fait que le réceptif est éteint littéralement. C’est une vie de conditionnement assertif.

 

« Cet homme très puissant, sans cœur, avec un égo de guerrier, est lié dans cette existence à une interdiction du pouvoir. L’Âme qui a vécu l’aspect réceptif dans ses premières incarnations, rentre là dans son aspect puissant masculin, c’est-à-dire extrême, et donc l’aspect réversif lié à cette existence, c’est l’interdiction de toute forme de pouvoir, c’est-à-dire aucune gouvernance envers l’autre, alors que déjà la propre gouvernance envers elle-même n’existe pas, ou n’existe plus. Elle a forgé son énergie masculine pour exister cette Âme, être reconnue. Elle a tué son féminin qui a été compensé, elle n’a existé qu’à travers lui. On lui demande de revenir, de récupérer son féminin, douceur, Amour et d’accepter d’être une femme. » (38mn18s)

 

En « – 7 869 avant Jésus Christ, en Corée du Sud, » ou pour ce qui est encore  pour aujourd’hui la Corée du Sud, dans moins de 8000 ans, « C’est une autre vie extraterrestre, cette fois ci sexuée, venant d’Aldébaran, venue pour manipuler le génome des Êtres, fait des expériences illicites aux yeux de l’Univers. Cela a impacté pas mal d’existences, un temps de résilience extrêmement marqué, extrêmement profond, extrêmement long. Cet Être a créé d’autres espèces intermédiaires entre certaines races, on va dire inter règnes ; a manipulé le matériel génétique d’une trentaine d’espèces pour créer des espèces, mais qui n’étaient absolument pas autorisées. »

 

… Et l’impact réel concernant une existence de ce type c’est l’interdiction spécifique à la manipulation des autres, sous quelque forme consciente ou  inconsciente que ce soit, c’est-à-dire qu’on va vivre de manière réversive plutôt l’impact, où l’autre va nous impacter, sans que nous n’ayons la possibilité de pouvoir rendre à l’autre sa propre émission. Nous rentrons dans ce cas-là dans un aspect soumissif qui n’est pas partiel, qui est extrêmement puissant. (39mn33s)

 

Séverine. Avant de lire les prochains témoignages, il y a une chose que je trouve quand même très troublante, c’est qu’aujourd’hui nous sommes en 2017, et lorsque l’on énonce les années concernant ces cheminements d’Âmes, c’est absolument incroyable. Ce qui veut dire qu’en fait on a vraiment les impacts aujourd’hui pour quelque chose qui s’est produit il y a quand même des milliers d’années. C’est absolument incroyable. (39mn58s)

 

Luc. Imaginons une salle blanche informatique, des racks de serveurs qui communiquent avec le monde entier, avec des milliards de tétras octets de données dans l’instant T. Chaque serveur est un Marqueur Traceur Limiteur. La seule manière dont on voit qu’ils fonctionnent, c’est le bruit de fond éventuellement des ventilateurs, ce brouillard cosmique, ce son cosmique et, à partir de là, les seules petites Leds qui frétillent de manière imperceptible dans un silence absolu, qui induisent le fonctionnement silencieux de toutes les fréquences. Si on a 1000 serveurs, ce sont 1000 fréquences actives dans l’instant T, simultanées, multi-fréquentielles. Nous sommes l’ombre de l’énergie inertielle de l’Amour. Nous ne sommes plus qu’une pâle résonance alors que, au fond de nous-même existe cette étincelle puissante qui veut nous ramener à l’Amour Universel, et c’est cette étincelle puissante qui doit remonter, qui doit revenir, qui doit nous reconduire. Ce n’est plus le brouillard cosmique, ce ne sont plus les serveurs, ce ne sont plus les Marqueurs Traceurs Limiteurs, c’est cette étincelle qui, à un moment donné va revenir, mais pour ça il faut qu’il y ait un évènement important dans une incarnation. Nous le verrons à la fin, c’est l’avant dernière incarnation de cette personne, où il y a un impact extrêmement précis dans l’incarnation, qui va expliquer beaucoup de choses. (41mn35s)

 

Séverine. « – 7408 avant Jésus Christ en Australie. » « J’étais une femme aborigène qui utilisait l’énergie cosmique afin de faire sortir les Âmes des corps physiques. Ce sont des rites d’énergie qui faisaient que le corps mourait peu de temps après, et l’Âme ne pouvait donc pas y retourner pour terminer son incarnation. Le but de ces rites était de pouvoir communiquer avec d’autres plans, les Ancêtres. L’implication dans la vie actuelle, une interdiction absolue de me connecter à l’Univers. »

 

Ça veut dire quoi l’impossibilité absolue de se connecter à l’Univers, alors ça, ça m’interpelle. (42mn10s)

 

Luc. C’est ce fameux niveau de sécurité, ce niveau de sécurité qui nous empêche de retoucher aux fréquences, de nous reconnecter à ces fréquences qui, si elles étaient de nouveau induites dans notre réalité, créeraient des impacts avec une précision extrême. Mais on ne pourrait pas vivre ces impacts de fréquences, parce que nous serions complètement dissociés dans une sorte de multi identités. Nous serions complètement perdus, et j’ai croisé 1 ou 2 personnes dans ce cas-là, où l’Âme, quand on a parlé de l’Âme qui était en dehors du corps à 6%, puisque c’est l’impact de la souffrance. L’Âme, quand elle souffre, se décale légèrement du corps, mais les liens sont toujours actifs. J’ai eu quelqu’un en conversation, son Âme était décalée de 80%, seule 20% de l’énergie de l’Âme était induite dans son corps, une psychose absolue. Un Être complètement destitué de sa capacité de pouvoir même s’exprimer ou de s’exprimer simplement, dans la crainte, dans la peur la plus profonde de sentir les impacts de magie noire ou de pouvoir qu’il avait vécus lui-même, avec des aspects de vision, l’Âme étant en dehors du corps de manière importante, l’Âme capte l’ensemble des fréquences qui ont été induites au fil de ses incarnations. C’est un impact extrêmement puissant. (43mn50s)

 

Séverine. « – 7087 avant Jésus Christ en Amérique du Nord aux Etats-Unis ». Un homme guide spirituel et de pouvoir. Un homme très puissant avec un égo très fort « je suis et vous êtes ». Je me suis investi tout seul parce que j’ai fait des choses pour mon peuple. Le comportement de cette identité « je suis et vous êtes » est très marqué. Si vous n’êtes pas d’accord c’est la mort. (44mn15)

 

Luc. C’est la séparation assertive de l’action. L’autre n’existe pas, l’égo est pleinement puissant, n’intégrant absolument aucun Être en dehors de sa propre Présence. (55mn33s)

 

Séverine. Alors, en « – 6903 avant Jésus Christ en Chine Centrale. » Un  homme guerrier très violent et sans pitié.

« Je ne croyais en rien d’autre que la guerre, et la guerre était mon sang et me faisait vivre. J’ai tué quelques dizaines de personnes de mes propres mains. J’étais un garde proche du pouvoir, exécuteur à l’occasion. J’avais l’égo de servir, une forme d’abandon de Soi au service de l’autre, une vie par procuration. » (45mn02)

 

Luc. J’en viens à quelque chose de particulier sur la culpabilité et le non jugement. Il est essentiel de comprendre que tous, sans exception, nous avons été, à un moment d’une identité précise, un Être manipulé, en soumission active dans l’assertivité masculine, meurtris. Donc, nous sommes absolument tous, sans exception, seuls les Êtres de Lumière qui s’incarnent sans aucune forme de Marqueurs Traceurs Limiteurs, toute série d’incarnation fait que nous sommes aujourd’hui, tous, sans exception, égaux. Et j’utilise le mot « égaux » à raison dans les deux sens, dans l’égo et égaux, parce que nous avons tous, sans exception, parcouru les existences d’une manière ou d’une autre, de manière semblable. Nous avons réalisé, compris, expérimenté, justement à travers des conditions extrêmes l’incarnation, soit dans le côté assertif ou réceptif. Mais chaque côté a été vécu de manière extrême et nous a un peu plus destitués, mis un serveur supplémentaire dans le rack, posant une nouvelle fréquence et ainsi de suite, ainsi de suite, ainsi de suite. (46mn33s)

 

Séverine. Continuons avec « – 6 016 avant Jésus Christ, en Australie du Nord, » près des Côtes. « Un Être humain modifié génétiquement fait partie d’une série créée au nombre de 10 individus. But de cette création, adaptation au climat, vie courte 8 mois, corps quasi adulte. Dans quel but ? Création d’enveloppes pour faire des transferts d’Âmes complets dans les corps. Pourquoi mon Âme a été obligée de vivre cela ? Pour vivre une compensation de trois vies antérieures dans lesquelles j’avais fait des manipulations d’énergie qui ne plaisaient pas du tout aux Êtres de Lumière. »

 

Quel est l’impact de la souffrance de l’Âme dans cette configuration-là ? (47mn17)

 

Luc. C’est un conflit au rapport d’autorité. Lorsque l’on est créé et que l’on est soumis à une réalité, si brève soit-elle, alors que l’on est génétiquement, fréquentiellement lié aux autres, ce qui crée une forme d’empathie. Donc, c’est un rapport soumissif, empathique et un rapport d’autorité. Ce sont vraiment des inductions très précises, très puissantes et qui font que cette Âme a été extrêmement troublée lors de cette incarnation. (47mn50s)

 

Séverine. Je subodore qu’en fait elle ne supporte pas la souffrance donc.

 

Luc. Ni l’obéissance, ni le rapport à l’obéissance. C’est véritablement une incapacité absolue, une mise en réactivité immédiate vis-à-vis de toute forme de hiérarchie vis-à-vis de tout contact qui souhaiterait lui imposer, même sous une forme extrêmement partielle quelque chose. Donc, c’est une mise en réaction immédiate de cette personne. Elle est à fleur de peau, elle est en contact immersif tellement puissant que son rapport au monde est une addiction inversée, voilà. (48mn36s)

 

Séverine. En « – 5029 avant Jésus Christ, en Égypte. » « Une femme proche du pouvoir fait exécuter des gens. Plusieurs personnes sont mortes grâce à ses capacités politiques, manipulation totale, rapport au pouvoir et à la manipulation. Elle compense aujourd’hui ce qu’elle a commis précédemment. » (48mn55s)

 

Luc. Donc là, nous rentrons dans toutes les vies qui sont liées au pouvoir et à la manipulation et qui induisent spécifiquement des Marqueurs Traceurs Limiteurs spécifiques au pouvoir ou à la manipulation.

 

Séverine. Nous poursuivons avec une existence en « – 5 013 avant Jésus Christ », un homme en Afrique, au Gabon. « J’ai détruit ma vie, j’ai tué ma propre famille suite à un stress majeur. Une perte de Soi, perte de contrôle de Soi, une forme de je ne sais plus qui je suis. Je fais des choses qui n’ont plus de sens, qui sont en dehors de la raison première qui est d’être en vie et d’accepter de vivre. Cela a une résonance particulière dans la forme de l’abandon de Soi, le bannissement et la soumission. Je prends conscience de l’impact qui existe encore aujourd’hui. Je n’accepte pas encore pleinement cette incarnation pour me destituer de ma souffrance par la fuite. Maintenant c’est terminé, c’est là que ça se passe. Je vais enfin pouvoir accepter mon existence. Je ne vais plus avoir envie de partir ». (50mn05s)

 

Luc. Voilà, c’est la remise en Conscience et la compréhension de l’impact. Il est essentiel, aujourd’hui, d’accepter que l’on a été telle ou telle forme d’identité sans jugement, sans aucune culpabilité. Nous avons tous été dans la roue des visages à travers les temps et ces visages, malgré l’induction encore présente, fait que, comme je l’expliquais tout à l’heure, cette étincelle de l’Âme Originelle doit traverser cette roue des visages. Et donc, ça c’est simplement la Conscience qui permet véritablement de passer au-delà de cette roue karmique des visages de toutes les vies. (50mn51s)

 

Je continue par « – 4713 avant Jésus Christ en Algérie, » une jeune fille de 13 ans.

« J’ai été mariée de force. J’ai vécu une vie dans la soumission totale et la vengeance. Je me suis vengée sur les gens et sur mon mari. Il n’y avait pas d’amour entre mon époux et moi. Trois enfants sont nés de cette union dans le « non Amour ». J’ai vécu une souffrance de n’être rien, de ne pas être moi, c’est tout le rapport lié à la soumission ». (51mn21s)

 

Séverine. « – 3 907 avant Jésus Christ en Afrique du Sud. » Une femme chamane, guérisseuse, magie blanche et rose, donc des rites. « Utilisation de l’Energie Universelle à des fins de favoriser des choses autant pour des Êtres que pour elle-même. Or, il y a des plans d’incarnation où il n’est pas possible d’utiliser l’Energie Universelle pour se favoriser ou pour favoriser autrui, et se faire payer. Il y a là compensation entre les Âmes. Utiliser l’Univers pour que les choses aillent mieux chez une personne dans certains cas n’est pas autorisé, pas très grave, mais à ne pas faire. Elle l’a très bien fait à l’époque et elle a su faire. Résonance aujourd’hui, désir de changer les choses sans avoir les autorisations pour pouvoir le faire. » (52mn10s)

 

« Elle a essayé de changer sa vie depuis longtemps. Elle s’est évertuée à le vouloir, sauf que ce n’était pas le moment. Elle a continué par la volonté de s’en sortir, toujours. Incroyable, calories brûlées, faire, je me crame entre guillemets. Cela conduit à l’épuisement, facteur singulier qui est ce double corps d’énergie. Ils disent aujourd’hui, voilà sous quel type de vie on crée cette volonté de changer. Si ça ne répond pas c’est que ce n’est pas le moment, le karma ne le permet pas, il faut lâcher prise. Il faut tout lâcher. Il est grandement souhaitable que cela puisse être induit, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas agir, mais il fat d’abord sentir pour pouvoir agir. »

 

Alors, justement, nous entendons beaucoup parler du lâcher prise. On est en plein dedans là ? (53mn05)

 

Luc. Et donc, il est nécessaire de revenir à la réceptivité, de revenir à cette perception, cette induction de l’intuition. On ne parle même pas de médiumnité, on parle de l’induction de l’intuition, de sentir, de percevoir, de se laisser pénétrer en réceptivité et de sentir quel est l’état de résonance, quel est l’état d’actif, quel est l’état de passif, quelle est l’émergence des mots, des phrases ou des sensations qui sont émises par le mental, par l’analyse. (53mn42s) 

 

«  – 3 207 avant Jésus Christ, en Afghanistan, » une femme. « J’ai été une femme battue, violée et tuée, un résumé en trois mots. Mon rapport au féminin a été abimé à travers toutes ces vies. Mon Âme me dit je ne veux plus être ni battue, ni tuée. Donc, dans le rapport aversif, je veux être un homme, même dans un corps féminin. Je veux que ma volonté précède à toute chose, que l’on ne m’impose plus rien et que je puisse énoncer une réalité qui est, une fois de plus un masque par défaut, par manque et donc, par opposition et la dualité continue à fonctionner. Elle est un cycle infini de résonance, de renvoi, parce que l’ensemble des Marqueurs induisent ces formes de transmission, de réception, de partage qui ne sont en fin de compte que des faux partages, mais masqués par la culpabilité, conduits par le jugement et, tant que les Êtres continueront à fonctionner de cette manière, l’humanité aura beaucoup de mal à s’émanciper. »

 

Donc, il est aujourd’hui essentiel de rentrer dans l’aspect quantique des choses, où le non jugement, la non culpabilité s’arrêtent et de manière définitive, et de faire l’effort nécessaire même si c’est un effort, de penser à l’autre comme le reflet de soi-même, quel que soit le niveau d’induction, et ça c’est essentiel. (55mn22s)

 

Je vais poursuivre par une autre existence. En « – 3 080 avant Jésus Christ, en Amérique du Sud, » dans l’État du Bélize actuel, une femme indienne. « Elle a été sacrifiée sur l’autel de la féminité Ses parties génitales ont été retirées une fois morte. C’est la représentation d’être amenée à la mort à cause de sa féminité. Je m’interdis mon féminin à cause de la mort, trauma lourd et grave dans cette existence liée au féminin. Ce trauma est très marqué et profond sur le plan mémoriel. »

 

«  – 2958 avant Jésus Christ un homme au Brésil. » « J’étais très généreux. J’ai donné aux autres ce que j’avais oublié de me donner à moi-même. L’Amour de Soi, mouvement intérieur dissonant en moi, mes capacités ne passent pas. Cet homme a oublié qu’avant de donner il est nécessaire de se reconnaître, de se reconnecter en présence à Soi. Une déviance intérieure et extérieure, une dissonance de l’Amour Universel. »

Est-ce que tu veux bien faire la suivante ? (56mn29s)

 

Séverine. Avec une incarnation en « – 2812 avant Jésus Christ, en Israël, » un homme proxénète.

« Je m’occupais des prostituées. Je les achetais et je les vendais. Je traitais mal les femmes, limite bétail, rapport masculin, volonté et maîtrise. Je n’ai pas été gentil avec les filles, j’agissais comme un chien/chienne avec les autres. Dans cette existence encore, les autres ne me reconnaissent pas, parce que je n’ai pas reconnu les autres. J’ai commis les mêmes actes et c’est donc la Loi de Compensation. J’ai aussi tué de mes mains 23 personnes, pas seulement des prostituées. Ce n’est pas moi, mais c’est en moi, des identifications quantiques, pas de culpabilité ni de jugement. »

 

C’est intéressant, pas de culpabilité et pas de jugement. (57mn18s)

 

Luc. La particularité c’est qu’on rentre là dans des vies réplicatives, qu’elles soient sous la forme assertive ou réceptive, et donc c’est le fait que l’Âme se redirige continuellement vers la même forme d’identité, possédant une forme différente, mais possédant le même fond, afin qu’elle comprenne que ce n’est absolument pas la voie tout simplement. Et donc, c’est le système des vies réplicatives. On peut en vivre 3, 4, 5, 6, 7, jusqu’à ce que l’on comprenne véritablement que ce n’est pas la voie et qu’il faut définitivement changer de direction. (57mn 39s)

 

En « – 2238 avant Jésus Christ, en Norvège, » une femme.

« Morte dans une rivière par chute accidentelle à travers la glace, noyée sans secours. Traumatisme, une peur de mourir, une angoisse profonde de la mort. Solitaire, sans aide, je suis seule et je vais mourir, pas de gérance du tout de cette Âme hors corps, une peur profonde, une peur panique. »

 

Le rapport de la dualité existe quand on pense encore je suis seule et que je peux mourir. Nous sommes des Êtres interdépendants, interdépendants de manière multi-fréquentielle. Nous ne sommes pas seuls. Ce n’est pas parce que nous ne voyons pas, nous n’entendons pas, que nous ne sommes pas connectés. Mais l’égo, par essence, induit cette séparation et modifie complètement la capacité réceptive nécessaire à pouvoir sentir l’Amour Universel, qui est absolument partout, en tout et pour toute Âme et toute chose, quel que soit le règne. (59mn04s)

 

Séverine. « – 2102 avant jésus Christ, en Argentine. »

« Homme en errance, pauvreté, a violé et tué. Raison, prendre ce qui ne lui appartient pas, l’autre n’existe pas, je me sers et je ne rends rien. Lien résiduel restant encore en impact, sa réalité quotidienne de survie, impact de faire pour survivre. Je fais par devoir et soumission, c’est lié aux peurs. Acceptation d’un modèle, rapport avec homme errant ne pas pouvoir faire autrement. Il n’y a pas le choix, obligation de fonctionner selon un schéma, selon un modèle. Faire des choses de manière inconsciente, obéissance, aveuglément. »

C’est incroyable. (59mn50s)

 

Luc. Je poursuis. « – 1089 avant Jésus Christ, en Afghanistan, » une femme sous le voile, soumission à l’état brut, incohérence et inconscience de la vie. Elle a subi les affres de la Loi des hommes qui ne pensaient qu’à eux et pas à elle jusqu’à présent. L’impact précis concernant cette existence. C’est l’absolu rapport de non Être, de ne pas Être, de ne pas exister. C’est l’aspect soumissif puissant, que ce soit dans le rapport au travail, dans le rapport aux hommes, dans le rapport à l’extérieur. Le Marqueur qui est sur « ON » est une forme de soumission globale qui crée une incohérence, une diffraction de la Conscience de l’Être, puisque je remets mon pouvoir à l’autre systématiquement. » (1h00mn39s)

 

… C’est le rapport de la culpabilité de ne pas ÊTRE, c’est tellement puissant que c’est un état second de Conscience, une forme d’automatisme inné. Elle n’arrive pas à entrer dans l’Être, je ne vis pas dans mon corps. Et ce rapport de dissociation extrême entre justement des impacts tellement puissants de réalité qu’il n’y a même pas conscience de ce que peut représenter le fait qu’elle se batte chaque jour, et j’utilise le mot battre à dessein, pour tenter de pouvoir exprimer certaines choses sans pouvoir y arriver. C’est vraiment des natures d’impacts extrêmement précises et très dures pour les personnes. (1h01mn32s)

 

En «  – 208 avant Jésus Christ au Sud de la Sibérie, » un homme. « Viols, massacres, tortures. Un homme sans Âme qui a oublié. Je vais rechercher ce dont j’ai besoin, y compris au prix de ma santé.

 

Luc. L’Archange Gabriel insiste beaucoup sur la forme et la volonté à conquérir les choses, à les vouloir abouties.

 

« C’est ici la manière où elle a du mal à trouver la juste mesure. Il est nécessaire que ce soit bien compris que cela puisse s’arrêter. C’est dans la paix que les choses se définissent, pas dans la volonté ni dans la manière de forcer les choses. C’est une fin de mécanisme de schéma de survivance qui s’est mis en place. Ici on explique qu’elle s’est construite ainsi, elle s’est fabriqué une volonté tellement puissante pour subvenir à des vides, à ses manques. « Ça m’est égal, j’y vais ». Le fait de foncer en avant ce n’est pas être présent, c’est une projection par manque. La fuite est pour quitter un vide que l’on n’arrive pas à remplir, puisque c’est la peur qui nourrit ce vide continuellement et ne dénoue rien. » (1h02mn42s)

 

Séverine. Je poursuis avec cette existence en « – 100 avant Jésus Christ, un homme en Érythrée. » « J’étais un homme et je me suis auto proclamé chamane, mais je n’avais pas de canal, donc c’est un faux chamane. Un mensonge absolu élevé au rang de la vertu, manipulation et égo spirituel, implication dans la vie actuelle. Je ne supporte pas le mensonge et la fausseté des autres. Ma Lumière est fade. La Lumière quantique de mon Âme a été assombrie et cela a affaibli mon Amour, cela a affaibli mon rayonnement d’Âme. » (1h03mn17s)

 

Luc. L’Âme arrive là, à un point où elle s’est déjà tellement chargée au fur et à mesure des incarnations qu’elle commence à sentir les impacts dans sa réalité et, cette perception induit une forme de densité supplémentaire, une sorte de lourdeur où les choses ne sont pas fluides, où les Marqueurs Traceurs Limiteurs commencent à être tellement effectifs, à s’additionner de manière simultanée les uns sur les autres, que sa réalité devient un véritable affect dans sa résonance au monde. (1h03mn51s)

 

Séverine. Suite à cette existence, pour la bonne information et la bonne compréhension de tous, il semble qu’il y ait cinq époques ou relais dans l’évolution et la conscience l’humanité. Est-ce que tu pourrais nous parler de cela ? (1h04mn20s)

 

Luc. Au départ, il y avait le chamanisme à l’origine des grands courants d’énergie entre le ciel et la terre, la cosmogonie entre les éléments, sans égo, sans séparation. Si cela a été vécu ainsi parce qu’il y a eu parfois quelques égos spirituels dans les vies de chamanes, il y avait une véritable connaissance des accès autorisés afin de pouvoir, soit dans les décorporations ou d’accéder à certains plans de fréquences afin de pouvoir communiquer et de faire vivre une réalité invisible, et de pouvoir la communiquer avec le clan ou le peuple dans lequel on était. Ensuite, est venu le temps de l’incarnation des enseignants ou des Êtres de Lumière, c’est celui de l’Amour Universel, c’est celui des philosophies, c’est celui des Grands Êtres qui ont enseigné jusqu’à présent l’humanité, l’ensemble des textes qui, au départ, sont arrivés jusqu’à nous ne représente qu’une seule chose, quelle que soit l’époque, quelle que soit la généalogie, quel que soit l’aspect géopolitique ou géographique dans lequel ces Êtres sont nés, ils ont tous eu un seul et même langage, l’Amour Universel. (1h05mn28s)

 

… L’héritage de ce parcours arrive au moment de la naissance des religions. La traduction qui a été faite, a été faite bien évidemment dans la dualité et l’imposition sous quelque forme que ce soit, pour soumettre une personne à évoluer ou à partager une seule et même mono pensée et là, je ne parle que des religions, je ne parle pas des philosophies. Dès l’instant où on induit une personne dans la mono-pensée, dans le mono acte, c’est une sorte d’arrêt de l’évolution et un certain nombre de religions ont construit ces formes d’arrêt. Il y avait une phrase qui est expliquée à un moment donné, qui disait sans foi  pas de salut. Oui, mais avoir la foi c’est acquérir son salut et c’est la loi de la responsabilité, c’est la loi de résonance, c’est à nous d’aller chercher. On ne demande pas à un dogme, à une religion, à une philosophie, la règle, les clés de notre propre délivrance.

 

… Après ce temps des religions est venu le temps de la spiritualité, où les Âmes qui ont vécu leurs incarnations arrivent à un état de conscience, à un état de réalité où elles sont en capacité à nouveau perceptives et réceptives, ce qui fait que c’est un autre stade de l’évolution, mais ce sont encore des recherches qui s’orientent entre la religion, le chamanisme, on prend un peu de tout un peu partout. (1h07mn19s)

 

Séverine. C’est un peu ce que l’on vit en ce moment.

 

Luc. Mais exactement, sauf que, aujourd’hui, la spiritualité est là aussi arrivée à un point où il faut aller franchir les marches supplémentaires, et la marche supplémentaire c’est le quantique. Dans le quantique, comme je le disais tout à l’heure, il n’y a ni jugement ni culpabilité. On retrouve l’Amour Universel, on rentre dans l’aspect de la dé-partition karmique quantique. C’est autorisé, c’est permis, c’est souhaité, afin que l’humanité puisse progresser le plus vite possible. Ils font ça par Amour, point. Il n’y a pas besoin de rajouter un seul mot. (1h07mn57s)

 

Séverine. Donc, en fait, la ligne conductrice c’est l’Amour Universel.

 

Luc. Il n’y a que ça depuis l’origine de la naissance de l’Âme jusqu’à notre présence ici, aujourd’hui.

 

… Je vais passer à une vie en 387 après Jésus Christ, puisque là, maintenant, on passe dans la connaissance de notre histoire véritablement, ce qui est, en fin de compte, très peu par rapport à la réalité cosmique à laquelle nous appartenons. (1h08mn31s)

 

« C’est une femme aborigène en Australie. Il y a eu une utilisation des énergies sacrées à des fins personnelles. Donc on est dans l’égo spirituel. Elle a dévoyé les rites, elle a utilisé des rites de connexion à des fins d’usurpation Ses énergies ont été utilisées contre des gens, pour et par l’ego spirituel, une utilisation déviante de l’énergie contre d’autres personnes sur tout son plan. Elle l’a fait sciemment, consciemment, ce qui met une responsabilité avérée à tout cela. Elle a touché à une forme d’énergie universelle et l’a utilisée. Un égo spirituel pur pour le pouvoir, la puissance des rites d’énergie cosmique universels, champ cosmique presque dévié, très puissant, champ de fréquence élevé dévié sciemment, des dizaines de personnes touchées qui ont été malades (je ne vais pas dire à cause de ses actions, parce que le mot à cause c’est la dualité). »

 

… Donc, le fait d’utiliser sciemment, consciemment, des énergies extrêmement puissantes que l’on a la capacité de capter et dans lesquelles on va mettre le monde sous empreinte sciemment, c’est une volonté de pouvoir aiguë, c’est une volonté d’égo aiguë, c’est « Je ne me sers de l’autre que pour mon propre bénéfice », c’est le rapport de pouvoir le plus dur, et ça a un impact extrêmement réversif dans une autre existence où la personne sera certainement emmenée dans une autre incarnation où l’absence de pouvoir absolu, l’absence de pouvoir à aller vers les autres lui sera totalement interdit et donc, une vie difficile. Tout cela n’est qu’un rapport compensatoire entre des existences. Nous faisons vibrer les énergies, les énergies répondent, sont engrammées, encodées et, par retour, nous devons rééquilibrer, compenser et c’est un jeu de centaines d’existences en compensation, en permanence. (1h10mn43s)

 

Séverine. Cette loi de résonance donc en permanence active.

 

Luc. Exactement, qui sont la Loi de résonance, la Loi de responsabilité pour le retour à l’Amour Universel.

 

Je vais poursuivre par une autre existence particulière, en « 1 307 après Jésus Christ dans le Sud de l’Italie. » Un homme, malgré lui extrêmement peureux. J’étais un homme fortement battu. On me reprochait mon homosexualité. J’ai été très amoché, on m’a broyé les testicules. Il y a beaucoup de tristesse, de pleurs avec une forte envie de mourir. Il y a beaucoup de traumas dans cette vie, dont deux liées aux parties génitales. J’ai été massacré à cause de ma sexualité. Je me suis créé des interdits sur ma sexualité, ma culpabilité d’avoir été ce que j’étais. Dans les vies suivantes le trauma se reproduit jusqu’à ce que je touche du doigt aujourd’hui pour le comprendre. Plus le trauma est marqué dans l’existence, plus il est profond. Dans cette vie j’ai été tué quatre ans plus tard, toujours à cause de la sexualité. Ce trauma est puissant. Le temps est linéaire et c’est encore actif dans mes cellules. Je l’ai vécu, ma mémoire est vive, je suis en pleine résonance du trauma vécu. »

 

… Le message que ce trauma envoie, c’est que si j’ai une relation sexuelle je vais mourir. C’est le Marqueur Traceur Limiteur qui induit la non vie une fois de plus, mais dans le rapport à la sexualité et à l’existence, c’est un démarquage complet de la relation à l’autre, par peur et culpabilité, parce que subi.

 

« J’ai transformé l’énergie vivante de la sexualité en la mort à cause d’une vie où j’ai été massacré et tué en rapport à la sexualité. L’impact du trauma vécu il y a 7 siècles est inscrit dans ma mémoire. Je porte cela depuis 700 ans. » (1h20mn30s)

 

Séverine. L’impact est d’une puissance colossale.

 

En « 1469 après Jésus Christ, en Éthiopie, » une femme noire d’une quarantaine d’années.

« Tuée à cause de mon Amour pour un autre homme. La reconnaissance de l’Amour en moi n’existe quasiment pas, je me suis cloîtrée derrière une muraille infranchissable où l’Univers n’est pas autorisé à pénétrer (bien sûr c’est une métaphore). Mécanisme mis en place pour me protéger à cause de l’Amour que j’ai donné aux autres. » (1h13mn10s)

 

Luc. Lorsque l’on donne l’Amour et qu’il n’est pas reconnu ou que l’on enfreint notre capacité à aimer, alors nous vivons une forme d’induction par retour, c’est-à-dire, si j’aime, si je donne mon Amour, je vais être tué, banni, soumis parce que l’autre n’est pas en capacité d’accepter le fait que je puisse aimer librement. (1h13mn40s)

 

Séverine. « 1538 après Jésus Christ en Italie, » une femme. « J’ai eu une vie de magie blanche avec égo spirituel. J’ai fait des rites avec fabrication et manipulation d’onguents et d’élixirs. Je fabriquais des élixirs, ça allait de la guérison au poison et je les vendais. C’était une vie au service et pas au service, car je faisais ce que l’on me demandait pour aider et ne pas aider. Pour cela j’ai utilisé mes connaissances et canal, impact sur ma vie actuelle, cela m’empêche de vivre décemment. Cela impacte directement mon identité présente, le faire et ce que je voudrais Être. »

 

Luc. Le pouvoir, la connaissance, l’argent, l’échange, je fabrique un poison, donc je suis responsable de ce que je fais, mais ce n’est pas moi qui l’utilise. Mais la responsabilité est directe, elle est présente, elle est directe. Et donc, c’est le rapport de « je fais des choses contre l’humanité, en rapport en plus avec un aspect financier pour pouvoir exister, pour pouvoir vivre, mais je ne veux pas prendre la responsabilité. Je possède la connaissance, je peux le faire, je le fais. » On est dans un égo spirituel absolu. (1h15mn04s)

 

Une vie particulière, puisque c’est la 702ème de cette personne. Ça se passe en « 1906 après Jésus Christ en Australie, » un homme au bagne. « J’ai été en isolement majeur pendant 50 jours en ne mangeant et en ne buvant presque pas. J’ai perdu l’esprit, absence de Conscience de Soi car cela a été trop fort pour l’Âme, si fort que le cerveau a disjoncté. Le rapport que j’ai à l’isolement est inévitable, forcé par les autres, ce qui crée une séparation, ma mise en retraite par une peur profonde. »

 

… L’Âme est arrivée de manière paroxystique à un état d’Être et dans une incarnation où je vais utiliser le mot « rédemption » à dessein, l’Âme rentre dans le processus où l’étincelle se rallume, et donc elle doit vivre un évènement extrêmement précis dans son existence, y compris dans le dénuement le plus pur, l’abandon de Soi absolu afin que l’esprit puisse renaître, même par une déviance qui peut représenter la folie, mais certaines folies ont amené des Êtres à comprendre énormément de choses.

 

… La particularité d’un tel isolement amène l’Âme à vivre un état de conscience modifié, ce qui nous permet parfois de réaliser une modification de perception suffisante, l’amenant à une étape de transcendance, ce qui l’amène à vivre son incarnation suivante, la dernière, celle de la délivrance, consciente du chemin réversif nécessaire à réaliser pour le retour à l’Unité. (1h16mn50s)

 

Séverine. Grâce à tous ces exemples d’existences, il en ressort une chose qui me semble être importante, c’est ce retour à l’Unité. Qu’est-ce que cela génère si nous ne revenons pas à cette Unité ? (1h17mn05s)

 

Luc. De rester dans la dissociation, de rester dans la séparation, de rester dans la dualité et toujours d’exister à travers l’égo, c’est ce qui empêche toute résonance à l’autre. C’est ce qui empêche tout changement comportemental avec l’autre. Donc, tant que nous ne sommes pas de retour dans l’Unité, nous commettons encore des actes partiels et donc, hors Amour Universel.

 

… Une fois l’ensemble des Limiteurs destitués, la vie est complètement réouverte, on se sent libre dans son corps. La dualité se réduit, l’ego au lieu d’être au service de ton mental va être au service de ton cœur. Tu vas retourner en Amour Universel, sans séparation. Ta manière de fonctionner jusqu’à présent est en dualité pure ou par ton égo, ou en manque de reconnaissance. Nourrissez-moi, donnez-moi, c’est tout le rapport duel de l’égo et du rapport à l’autre et donc au monde, jusqu’au jour où, dans le retour à l’Unité, tu ne demandes plus, parce que tout est là. Tu es hors résonance karmique, sans demandes, ce que tu es de ta vie, en pensées, en actes est Amour Universel et il donne TOUT. (1h18mn21s)

 

Séverine. Cela voudrait dire donc que nous sommes un TOUT ABSOLU inaliénable et sans limites donc.

 

Luc. L’incarnation des Enseignants et des Êtres de Lumière est identique au processus d’incarnation général, c’est un mécanisme universel, à une différence près, ils viennent en pleine capacité de Conscience, canal ouvert, sans aucun Marqueur Traceur Limiteur qui puisse empêcher la création et la matérialisation d’Amour au service de l’humanité.

 

… Nous tous avons créé nos identifications pour les besoins de nos incarnations. Il est nécessaire de comprendre comme de pouvoir accepter qu’un Être de Lumière puisse avoir été à son tour, comme nous-mêmes, un ou des personnages clés du film de l’histoire de l’humanité. Il a apporté la Loi d’Amour sous différentes formes ou langages, et ce à différentes époques, avec un seul message, celui de l’Amour Universel. (1h19mn23s)

 

Séverine. Il y a une phrase de Platon qui dit « il y a une admirable énergie dans l’obstination de la douceur ». Alors, nous allons terminer notre entretien par une phrase et un échange que tu as eu il y a peu avec Henri Mauboussin et qui disait quoi ?

 

Luc. « L’intuition du corps devient l’intention du cœur,

elle-même devenant l’imagination de l’esprit. »

 

Merci à Tous. Merci à toi Luc, et à très bientôt.

 

FIN

 

Voici le lien de la vidéo, sur la chaine YouTube : https://youtu.be/ZNRg8cI87gE

 

Vous pourrez retrouver de nombreux témoignages de cette réalité expérimentée sur le Site Web de la Fondation, ainsi que sur les différentes Pages Facebook, YouTube, Instagram, IGTV ETC. (Voir les liens ci-dessous en bas de page).

Ci-Après, l’ensemble des Liens et Médias existants à ce jour, à votre discrétion :

Évocation et Descriptif des Créations et Bijoux en vente sur le site Web de la Fondation
Lien de la page web de la « Boutique de la Fondation » – © : + Lien en cours de création : Juillet 2022
Le Mail de la Boutique du SAV de la Fondation : sav@soulhealersfoundation.com

Contact pour la Fondation (Certification Credas) :
contact@soulhealersfoundation.com

Site Web de : The International Foundation Of Soul Healers :
https://soulhealersfoundation.com

Contact pour les séances individuelles :
soulhealersfoundationparis@gmail.com

Lien linktree :
https://linktr.ee/soulhealersfoundation

Lien Pinterest :
pinterest.fr/soulhealersfoundationparis

Lien Unionlight de la Fondation:
Soul Healers Foundation

Lien Unionlight de Luc Benhamou Auteur – Médium – Conférencier :
Luc Benhmaou

Lien Google My Business qui référence la Fondation : 
The International Foundation Of Soul Healers : 
: Soul Healers Foundation

Lien Google My Business 
Luc Benhamou : Auteur – Médium – Conférencier : 
Luc Benhmaou

Facebook Page : Luc Benhamou
https://www.facebook.com/luc.benhamou.71

Facebook Fan Page :
Soul Healers Foundation Paris – Luc Benhamou
https://www.facebook.com/soulhealersfoundationparis/

Facebook Fan Page :
Âmes en réversion Karmique – Luc Benhamou et Pascale Grissmer :
https://www.facebook.com/AmesenReversionKarmique/

Facebook Page – Personnalité Publique
Luc Benhamou – Auteur – Médium – Conférencier :
https://www.facebook.com/Luc.Benhamou.Auteur.Medium.Conferencier/

Instagram/ IGTV Pro : Soulhealersfoundation

Dans la chronologie des liens direct à la chaîne Odysee :
 https://odysee.com/@soulhealersfoundation:2

Dans la chronologie des liens direct à la chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/c/SoulHealersFoundationParisLucBenhamou

L’Atelier : GCDMQ du 9 au 16 Mai 2022 
Le Film du GCD du 9 et 10 Mai, 
Les Conférences, Les Témoignages, Les Interviews
https://youtu.be/HnXF6Qk9O9s

Le Cercle de Lumière du : 26 Mai 2022
« l’Ascension » Le 24 Juin – Les 7 Planètes
https://youtu.be/3S_re7_sBFc

✨Le Cercle de Lumière du 22 Février 2022
les 272 jours d’ encodage de l’ADN :
https://youtu.be/BiH1yJP19xY

✨ « L’ Atelier Évolutif » avec : Arnauld Malher du 2 Février 2022
https://youtu.be/rnyZYf4n5lQ

✨Le « Cercle de Lumière » du Mercredi 8 Décembre 2021.
6 Médiums en fusion. Modification Vibratoire Magistrale et
re-encodage de la planète et des êtres jusqu’à Février 2022.
https://youtu.be/6NujfOfAS5w

Le Cercle de Lumière du mercredi 27 octobre 2021. 
7 Médiums en fusion. Modification planétaire,
accès au Plans et au re-encodage de la planète et des êtres.
Ré-informations inter-plans actifs et modifications profondes
jusqu’au 8 Décembre 2021.
https://youtu.be/KIeF3KjdrXo

Teaser/Vidéo
Présentations des Ateliers, Formations et Soins de 2022

Les événements de The International Foundation of Soul Healers
https://youtu.be/gqgyT3QsGww

✨ Le Live « L’Astral et L’Ether 
Le Mouvement planétaire : Le 28 Juin 2021 
Avec Marvin Duponchelle 
https://youtu.be/Lp_shEdJqW0

✨ Le Cercle de Lumière du 1er Mai 2021
12 Mediums en Présence et en Fusion
https://youtu.be/Re86cXreMVY

✨ Le Cercle de Lumière du 28 Mars 2021
https://youtu.be/FU8iyLWy0T8

Teaser Vidéo
 Genève 30 et 31 Janvier 2021
« Soins Collectifs de « Guérison Christique Diamantaire »
https://youtu.be/NbgOLh7wImg

Conférence Live – Vidéo du 7 Octobre 2020 « La Newsletter Stellaire » 
« Les Canaux Médiumniques » – « Interview et Live Facebook avec Arnaud Mahler »
https://youtu.be/gMGYPzzW7vo

Conférence Live – Vidéo du 3 Juin 2020 « La Newsletter Stellaire »
« Le Miroir des illusions – Le Corps Quantique »
`« Interview et Live Facebook Arnaud Mahler »
https://youtu.be/IxyhvkjN9zA

Conférence Live – Vidéo du 8 Avril 2020 « La Newsletter Stellaire »
« Interview et Live Facebook Arnaud Mahler »
https://www.youtube.com/watch?v=lgdrZHjcaKE

Conférence « De la Communication à la Communion… »
du Samedi du 14 Septembre 2019 à Breitenbach/Alsace
https://youtu.be/U1JFgJJ0VVc

Film/Teaser : « Le 2 éme voyage de la Reconnexion de L’Âme »
Sedona /Arizona : Voyage Quantique dans les Vortex simples et Bi-Spiraux
(Du 1er au 13 Septembre 2019)
https://youtu.be/PbGgxt1pQJ8

Conférence vidéo du 28 Juillet 2018 au :
« Château de Reilhanette à ciel ouvert » :
Communication Quantique – Vies Antérieures
« L’Amour c’est de la Com…»
https://youtu.be/o598Ho26ino

Video conference of July 28, 2018 at the :
“Château de Reilhanette in the open air” :
English Subtitles « Quantum Communication
Anterior Lives – “Love is the Com …”
https://youtu.be/bqs8Y0jJHus

Vidéo/Teaser « Remerciements »
https://youtu.be/VaC_m-aGVEw

Meeting March 9th 2017 – English Subtitles –
https://youtu.be/Syvm4TxRXj0

Entretien Vidéo du 9 Mars 2017
https://m.youtube.com/watch?v=ZNRg8cI87gE

Bannière Vidéo YouTube – Soul Healers Foundation Paris
https://youtu.be/MP1FC3rvhdM

Entretien Vidéo « Autobiographie » du 22 Novembre 2016
https://m.youtube.com/watch?v=ZZS1IGj-BSU

Vidéo Meeting « Autobiography » November 22th 2016
English Subtitles
https://youtu.be/ZZS1IGj-BSU

Interview du 24 Janvier 2017 / Article du journal Tepaseul magazine :
http://www.tepaseul-magazine.fr/lamour-inconditionnel-coeur-de-lhumain/

✨Amour et Paix 💜 Luc Benhamou
Merci Infiniment, je vous souhaite une merveilleuse présence de Vie…

Luc Benhamou

Auteur – Médium – Conférencier
Fondateur et Président de :

Fondation Internationale des Guérisseurs d’Âmes
The International Foundation of Soul Healers

Copyright – © – Novembre 2018

Par SMS uniquement : +33 (0)6 32 84 97 03

Partager cette Page sur les Réseaux Sociaux

Facebook
Twitter
LinkedIn
×
×

Panier